Forum du Collectif Azeroth ( WoW - Firestorm )



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 20 le Jeu 3 Nov - 2:39
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
[11/12/2016] As de trèfle.
Pourquoi personne ne veut jouer avec nous ?
Le vote pour un nouveau chef
Idée : Changement de serveur?
Les troubles actuels
QUI VEUX LE RETOUR DE VAN'JIN ?
Octavien Frost "Le Roi de la Nation Libre de Gilnéas"
[03/12/16] Engagez vous sur le Revenge!
Un rage quit qui pourrait bien se terminer en quit définitif/RP fermé
Collectif !!!

Partagez | 
 

 Journal du grand général Abbendis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valarias/Athandiar

avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 21
Localisation : Lamballe

MessageSujet: Journal du grand général Abbendis   Dim 5 Mar - 13:09

Bonjour tout le monde,

vous savez qu'une partie des textes sur Firestorm est traduite et l'autre restent en anglais. C'est pour que je publie cette traduction venant de http://wow-pour-les-nuls.over-blog.com/article-journal-du-grand-general-abbendis-90023075.html .

Je le trouvais intéressant car étant en lien avec le thème de nos rp actuel.

Alors ce journal montre un aspect intéressant du point de vue de la Croisade écarlate, celui de Brigitte Abbendis.
Ceux qui ont fait les quêtes d'introduction des Chevaliers de la Mort  se souviendront avoir déjà croisé ce journal, encore incomplet à ce moment-là. On retrouvera le journal complet bien plus tard à la Désolation des Dragons.




La voix murmura : « Viens à moi ». Depuis le début, je sais que la Sainte Lumière me parle dans mes rêves. Enfin ! Après toutes ces années passées en prière et en bonnes actions. Après avoir effacé la lèpre morte-vivante de la face d’Azeroth. Après tous ces échecs et ces résurrections.

Enfin !

Cela s'est à nouveau produit. « Viens à moi... », m'a ordonné la Lumière.

Cette fois-ci, je me suis réveillée frigorifiée, mais il ne faisait pas froid dans la pièce. Je vais redoubler d'efforts ! Je dirai demain au grand abbé que je veux plus de prières. Plus de demi-mesures !

La Sainte Lumière a remarqué nos bons offices. Je le sens !

Cette fois j'étais éveillée ! C'était saisissant, et pendant plus d'une minute, malgré la chaleur de cette journée ensoleillée, mon souffle s'est chargé d'une buée glacée. L'un des prêtres l'a remarqué et est tombé à genoux, en prière.

Par contre, nul autre n'a entendu la voix. Ce témoin me prouve au moins que je ne suis pas en train de devenir folle. Peut-être devrais-je demander à Langrain de prier pour moi à ce sujet ?

Je veillerai à ce que Jordan et Delarue examinent le recrutement demain. Nos rangs sont gonflés d'incroyants motivés uniquement par la destruction des morts-vivants. Ce n'est pas suffisant !

Le commandant et l’évêque étaient disposés à m’écouter. Ils n’avaient pas le choix. L’évêque Delarue avait l’air particulièrement enthousiaste. Il a parlé d’une nouvelle croisade, et a juré de chasser les tièdes de nos rangs.

J’ai insisté pour qu’il procède plus doucement. Nous ne sommes pas en train de détruire la Croisade, juste de former une troupe d’élite composée des plus fidèles des fidèles pour accomplir l’œuvre de la Lumière en Norfendre. Je crains que son amitié pour LeCraft ne lui fasse aucun bien. Tous les deux ont leur utilité, cela dit.

Je vais laisser la plupart des Croisés ici pour continuer les opérations de nettoyage contre les morts-vivants dans notre arrière-cour. J'imagine qu'une fois qu'ils auront fini ce que nous avons commencé, ils seront nombreux à quitter les rangs de la Croisade et à retourner chez eux pour vivre en paix.

Cela semble un juste retour des choses. À notre apogée, nous avons toujours été le sel de la terre, nous soulevant pour récupérer nos foyers de la corruption du Fléau et rendre à notre Lordaeron toute sa gloire passée. Celle d'avant le Fléau, avant Arthas et le régicide... Avant le roi-liche.

Des rumeurs circulent parmi les hommes à propos d'un jour proche qui changerait tout pour la Croisade écarlate. L'évêque Delarue l'appelle l'Aube cramoisie.

Je vais y réfléchir, même si je sens jusque dans mes os que c'est la vérité. Je prie pour que tout ceci nous apporte le bonheur plutôt que le malheur.

La Lumière m’a parlé de nouveau. Je suis sortie du rêve avec une impression d’urgence, d’impatience. Je ne La décevrai pas. Plus de retards ! Nous devons partir bientôt !

Par une coïncidence miraculeuse, cet après-midi, le capitaine Shely nous a trouvé plusieurs vaisseaux neufs pour le voyage. J’ai dû faire un effort pour dissimuler mon soulagement. Est-ce bien une coïncidence ? Les voies de la Sainte Lumière sont impénétrables.

Mon vaisseau amiral sera la Folie du pécheur. Je trouve ce nom très approprié.

Maintenant je comprends pourquoi la Lumière m'a poussée à me mettre en route. En pleine nuit, une nécropole du Fléau est apparue dans le ciel au-dessus de nous et a répandu les serviteurs de l'enfer !

Un chevalier de la mort d'une nouvelle race dirige l'assaut. Déjà, les pertes que nous avons subies sont catastrophiques. Avec un Fléau capable de nous attaquer n'importe où et n'importe quand par en haut, il semble impossible de monter une défense adaptée.

Je crains que l'expédition prévue pour le Norfendre ne soit terminée avant d'avoir commencé.

J'ai été informée qu'Âtreval et la zone alentour ont commencé à rassembler une foule. Le haut-commandant Galvar Pursang lui-même veut les diriger pour nous porter secours. Ses efforts seront vains.

Je dois m'assurer que mes meilleurs messagers réussissent à passer les lignes ennemies pour le prévenir de renoncer. Âtreval doit se préparer à se retrancher et à rallier le reste de la Croisade.

Avec un peu de chance, ils pourront être là-bas avant la tombée de la nuit.

Je n'ai aucune nouvelle de mes messagers ce matin. Il est clair qu'aucun d'entre eux n'a réussi à atteindre Âtreval. Les Maleterres sont perdues. Pursang arrivera avec ses forces et ils seront annihilés en terrain découvert.

Cet après-midi, j'ai reçu une vision de la Lumière. J'y ai vu la destruction totale de tout ce que nous avons construit ici. Le message était clair : on me disait d'emmener les fidèles survivants et d'abandonner la croisade à son triste destin.

Langrain m'a dit plus tard qu'il avait eu la même vision. Je ne comprends pas comment la Lumière peut nous demander d'accomplir une action aussi déshonorante, mais je n'ai pas à remettre ses ordres en question. Je dois obéir. Alors j'obéirai.

C'est avec émoi que je contemple la Nouvelle-Avalon, sans doute pour la dernière fois. Notre destin se trouve en Norfendre. Je ressens un étrange sentiment d'inquiétude, sans raison précise. Notre prochaine mission devrait faire disparaître toutes ces préoccupations. Je les chasserai de mon esprit.

Peut-être qu'avec de la chance, le haut-commandant Pursang parviendra d'une façon ou d'une autre à résister et rassemblera les survivants. Je suis lâche... Comme un chien s'enfuyant la queue entre les jambes !

On me dit que ce voyage va durer deux mois. Les autres navires ne sont pas construits pour la vitesse comme la Folie. Ils transportent la plupart de nos forces et de notre équipement, et ne sont que de simples navires cargo, mais ils arriveront là-bas sans encombre.

Je n'ai pas vraiment hâte de partir, mais pour la Lumière, j'affronterai le mal de mer. Je dois juste faire en sorte que les autres ne le voient pas.

Je n'ai rien écrit depuis un moment. Tout ce que je peux faire, c'est me tenir debout et essayer de ne pas être malade. Les hommes commencent à se demander pourquoi je m'enferme presque tout le temps dans ma cabine. Ce ne serait pas bon pour leur moral de me voir ainsi.

Ce ne devrait plus être long maintenant. Je prie pour cela. Six semaines se sont déjà écoulées et chaque jour, on dirait que le temps empire. Je ne peux qu'espérer que le temps ne sera pas aussi mauvais en Norfendre. Je ne suis pas faite pour le froid.

La Sainte Lumière est silencieuse depuis très longtemps.

Nous avons été attaqués par surprise ! Des géants dans d'énormes drakkars à rames ont surgi de la brume comme des fantômes ! Ils étaient aussi silencieux que la mort.

J'ai perdu un navire et tous les hommes qu'il transportait. Nous avons combattu avec beaucoup de courage et d'adresse, si l'on considère que nous n'avons reçu qu'un entraînement des plus rudimentaires en combat naval.

Après l'attaque, les cris de nos hommes capturés par les géants ont retenti sur l'eau. Au bout d'un moment, le silence s'est fait. L'évêque Delarue a dirigé la prière de nos hommes.

Je me suis réveillée ce matin alors que j'étais en train de faire des calculs sur mes cartes. La Lumière guidait ma main, me montrant exactement où nous devions aller.

Nous sommes près du but !

Terre !

En descendant de la chaloupe, j'ai planté notre bannière sur la plage et j'ai été submergée par la Sainte Lumière, qui a parlé à travers moi. Aujourd'hui est le jour de l'Aube cramoisie, le grand jour que nous attendions tous. Cet endroit sera le site de la Nouvelle-Âtreval. Désormais, nous ne sommes plus la Croisade écarlate mais l'Assaut écarlate !

À l'assaut du Norfendre ! Le cancer du Fléau menace de déborder du toit du monde et de nous dévorer tous. Le temps est venu de porter la guerre sur le territoire du roi-liche !

Presque un mois s'est écoulé maintenant et la construction a continué rapidement. J'étais trop occupée pour écrire. Mes éclaireurs me disent que cette terre est pleine de dragons et d'autres bêtes étranges. Nous allons rester entre nous jusqu'à ce que nous soyons prêts.

Aujourd'hui, au milieu du service, le grand abbé a déclaré qu'un visiteur arriverait bientôt : un visiteur que la Lumière nous envoyait pour nous mener à la victoire.

Je ne sais qu'en penser. Pourquoi la Lumière ne m'a-t-elle rien dit ? N'ai-je pas servi loyalement ? Vais-je maintenant être remplacée par un étranger ?

L'amiral Barean Ponevent s'est présenté à ma porte ce soir ! D'après tous les récits que nous connaissions, il serait mort sur ces rivages il y a bien longtemps.

Il n'avait pas l'air suffisamment âgé, et pourtant je savais que c'était lui. Il m'a affirmé qu'il était le seul rescapé de sa flotte maudite, et qu'il n'avait survécu que grâce à la faveur de la Lumière.

Nous avons parlé toute la nuit et une partie de la matinée. Il m'a assuré qu'il n'avait pas l'intention de prendre ma place, mais que la Lumière lui avait ordonné de traverser la grande Désolation des dragons et de me servir de conseiller, et de commandant en titre seulement. Il a affirmé qu'un grand changement allait se produire en Norfendre. L'Alliance et la Horde allaient débarquer en masse, pour contrecarrer une grande peste que le roi-liche était sur le point de déclencher.

Les hommes se sont pris d'une fervente admiration pour le grand amiral, en particulier le grand abbé Langrain et l'évêque Delarue. Apparemment, la Sainte Lumière a murmuré une nouvelle bénédiction à l'amiral pendant son sommeil, qu'il a dévoilée à Langrain. Certains de nos hommes se sont convertis à la prêtrise et se font désormais appeler les « prêtres du corbeau ».

Seul Jordan ne semble pas impressionné. Je suppose que c'est compréhensible. Il pense probablement que sa position est menacée si la mienne l'est.

Quelque chose ne va pas. Je ne sais pas pourquoi, mais je n'arrive pas à faire totalement confiance à l'amiral. Il n'a rien fait de mal. Bien au contraire ! Cependant, je dois me fier à mon intuition.

Je prierai pour comprendre. La Lumière nous a envoyé l'amiral pour nous mener à la victoire et je n'ai pas à mettre en doute ses décisions. Je continuerai donc à obéir. Je suis loyale.

Deux autres mois ont passé. Nous avons beaucoup avancé dans la construction de la Nouvelle-Âtreval. Le mur est quasiment terminé ainsi que les casernes. Les hommes de Kaleiki sont des travailleurs extraordinaires.

Je n'ai pas eu le cœur à écrire. J'ai soigneusement évité de mettre mes pensées par écrit, pour une raison ou pour une autre. Dernièrement, la Lumière ne m'a pas rendu visite, pourtant l'amiral m'assure qu'il n'y a aucune raison de s'inquiéter.

Mes hommes me rapportent qu'un petit groupe de Réprouvés a installé un campement à flanc de colline, au nord. De l'autre côté de la colline, l'Alliance a apparemment commencé à construire une base bien plus grande.

L'amiral affirme que nous devrions les laisser faire. D'autres forces de la Horde se sont rassemblées à l'ouest, et elles viendraient sûrement à leur aide si nous les attaquions. Je n'aime pas ça, mais je peux comprendre la logique de son raisonnement.

La première phase de la construction est achevée. L'amiral Ponevent a ordonné à plusieurs de mes hommes d'établir un bastion avancé un peu plus au nord. Il n'a pas voulu entrer dans les détails, disant qu'il avait été « guidé » dans ses choix.

Cet après-midi, nous avons capturé quatre espions de Vexevenin, la ville des Réprouvés. Je vais demander à LeCraft de les torturer pour obtenir des informations. Si nous n'en avons pris que quatre, combien d'autres se sont glissés parmi nous ?

Pourquoi ai-je l'impression que tout commence à partir à vau-l'eau ?





Voilà. J'espère que cela vous aura intéressé, même s'il reste des zones d'ombres sur la "Lumière" qui guidait Brigitte Abbendis. Peut-être c'était la vraie Lumière, peut-être c'était Mal'ganis ou.....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silumgar

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: Journal du grand général Abbendis   Dim 5 Mar - 13:19

Je crois que cette 'Lumière' était surtout le murmure du Roi Liche (avec le côté glacial des sensations quand elle s'adresse à Abbendis).
Honnêtement, j'ai presque de la peine pour ce pnj ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valarias/Athandiar

avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 21
Localisation : Lamballe

MessageSujet: Re: Journal du grand général Abbendis   Dim 5 Mar - 14:52

Après ça laisse une marge d'interprétation... Par exemple, un .... spectral pourrait y être mêlé....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valarias/Athandiar

avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 21
Localisation : Lamballe

MessageSujet: Re: Journal du grand général Abbendis   Dim 5 Mar - 14:53

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silumgar

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: Journal du grand général Abbendis   Dim 5 Mar - 15:06

Silum est pas très bon pour la magie mentale. Un peu de parlote dans la tête, mais sans plus. Lui c'est plus la nécromancie de masse, la torture et quelques autres crimes de guerre ^^. Mais ça laisse en effet un vide à combler si quelqu'un a une bonne idée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal du grand général Abbendis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal du grand général Abbendis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cyprien & Aaron Paul - Le Grand Journal
» [TUTO] Le Grand Jaggi
» WoW : Arena Grand mêlée
» [Résolu] Grand FaceSet
» Résumets des Grand Héros HL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Collectif Azeroth ( WoW - Firestorm ) :: Le Lore-
Sauter vers: