Forum du Collectif Azeroth ( WoW - Firestorm )



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 20 le Jeu 3 Nov - 2:39
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
[11/12/2016] As de trèfle.
Pourquoi personne ne veut jouer avec nous ?
Le vote pour un nouveau chef
Idée : Changement de serveur?
Les troubles actuels
QUI VEUX LE RETOUR DE VAN'JIN ?
Octavien Frost "Le Roi de la Nation Libre de Gilnéas"
[03/12/16] Engagez vous sur le Revenge!
Un rage quit qui pourrait bien se terminer en quit définitif/RP fermé
Collectif !!!

Partagez | 
 

 La Lumière et son Eglise...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valarias/Athandiar

avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 21
Localisation : Lamballe

MessageSujet: La Lumière et son Eglise...   Ven 3 Mar - 15:04

Bonjour à tous,

Vu qu'on est dans un arc impliquant des ordres très proches de la Lumière et de son Eglise, je me suis dit qu'il faudrait peut-être publier quelque chose dessus pour clarifier les choses qui va être un peu long. Pour ça, j'utilise deux articles dont un de qualité sur la Lumière et ce qui est écrit en dessous ne vient pas de moi:

- http://fr.wowwiki.wikia.com/wiki/Lumi%C3%A8re
- http://fr.wowwiki.wikia.com/wiki/%C3%89glise_de_la_Lumi%C3%A8re




La Lumière

« Le monde est bien plus large qu'une âme solitaire, et bien que le monde puisse changer une âme en une journée, il faut beaucoup plus de temps pour changer le monde. »

La Lumière n'est pas une religion théiste. Ses pratiquants ne vénèrent aucun dieu. Son objet de culte est une énergie universelle symbolisée sous forme de lumière qui relie ses adeptes à une mystique cosmique, une sorte de « loi de l'Univers ». La pratique religieuse conduit ses adeptes à rechercher la perfection en eux-même. Ceux qui la suivent sincèrement acquièrent une ligne de conduite et une perception spirituelle accrue: cela leur permet de guider les autres. La Lumière enseigne l'existence d'un lien entre les personnes et l'univers, une connexion qui se manifeste dans ce que l'on ressent grâce à nos sens ou à travers nos émotions, nos intuitions. Lorsqu'une personne est émue, que ce soit par la vision d'un évènement touchant ou par amour pour un enfant ou un amant, cette émotion la relie à l'univers. Le fait de ressentir une émotion particulière prouve à cette personne qu'elle existe, puisque quelque chose en elle lui a permit de la reconnaitre et de s'éveiller à la sensualité. Puisqu'elle a le sentiment d'exister, il doit en être de même de l'univers qui lui a procuré ce sentiment. En se basant sur cette constatation, la personne peut agir sur l'univers, provoquer des changements pour faire naitre des sentiments chez les autres. Ainsi, les adeptes de La Lumière cherchent à rendre le monde meilleur en étant fidèles à leurs propres émotions.

L'étape suivante de ce processus de reconnaissance d'une connexion entre la personne et l'univers est le développement du "bien" à l'intérieur comme à l'extérieur de soi. Percevoir la gloire et la beauté du monde, révèlera la beauté intérieure et glorifiera les âmes de chacun, tour à tour. Si une personne est à la recherche du bonheur, elle doit faire en sorte d'améliorer l'univers pour rendre les autres heureux. Cependant, se laisser aller à la cupidité, au désespoir et au mécontentement ne pourra conduire qu'à l'assombrissement de l'univers. La Lumière est la gloire de l'univers se reflétant sur les âmes, qui la renvoie à leur tour.

La plupart des adeptes de La Lumière sont des humains. Il fut un temps où un grand nombre de haut-elfes et de nains partageaient cette philosophie, mais leur nombre s'est réduit récemment. Tandis que les Haut-Elfes voyageaient sur le chemin de plus en plus sombre de leur dépendance aux arcanes de la magie, leurs pas les ont coupé de La Lumière. Les Nains de Forgefer, ont, pour leur part, remplacé La Lumière par l'étude de leurs géniteurs, les Titans. Quant aux elfes de la nuit, leur adhésion à l'Alliance est encore trop récente et ils sont encore trop attachés aux enseignements d'Élune et des autres Anciens pour faire leur la philosophie de la Lumière, et il est impensable que des membres de la Horde l'adopte (à l'exception des Réprouvés qui, bien que mort-vivants, ont pour beaucoup gardé leur pratique de La Lumière héritée du temps où ils étaient humains).

La philosophie de La Lumière peut se résumer à trois enseignements, appelés les Trois Vertus. Ces vertus – respect, ténacité et compassion - sont chacune définie par un principe fondamental et une leçon.

1) Respect
La première vertu enseignée est le respect. Bien que La Lumière promeut l'éveil de soi et de l'univers en tant que buts, il est aussi demandé aux pratiquants de voir la connexion entre son prochain et l'univers. Détruire le bonheur d'une autre personne et endommager sa connexion avec l'univers ne sert pas le bien-être du monde, et donc le vôtre non plus. Les pratiquants de la Lumière ne sont, cependant, pas naïfs et savent que les jugements, conflits, guerres et souffrances sont inévitables ; mais ils font de leur mieux pour rendre l'univers meilleur en dépit de ces gênes.

2) Ténacité
La seconde vertu est la ténacité. L'adhésion a cette vertu est, de fait, une part importante de l'entraînement de la Lumière pour exclure les non-croyants, car la réelle dévotion à la philosophie requiert des années pour être acquise. Les jeunes acolytes perdent souvent de vue la signification réelle de la Lumière, et perdent espoir lorsqu'ils réalisent que la compréhension totale de la philosophie requiert une vie entière de sacrifice pour la servir. Le monde est bien plus large qu'une âme solitaire ; et bien que le monde puisse changer une âme en une journée, il faut beaucoup plus de temps pour changer le monde. C'est seulement au travers de la ténacité qu'un serviteur de la Ténacité peut espérer changer le monde. Si certains jeunes étudiants considèrent ceci comme une tâche impossible, d'autres sont galvanisés lorsqu'ils réalisent que, si l'on croit de tout son cœur l'existence d'une connexion entre sa personne et l'univers, l'un ne peut qu'affecter l'autre, peu importe sa taille. Influer sur le monde peut signifier enseigner et instiller l'espoir dans son prochain, ou encore rejoindre d'autres personnes ayant la même vision et travailler avec eux pour créer un changement encore plus grand.

3) Compassion
Lorsque les deux premières vertus sont maîtrisées, l'étudiant peut commencer l'apprentissage de la dernière : la compassion. Le lien entre sa propre personne et l'univers est fort, mais cela n'est qu'un lien isolé. Si un suivant de la Lumière en aide un autre, améliorant son bonheur, son lien avec l'univers se renforce. La joie que lui procure l'aide à son prochain le renforce, et renforce donc l'univers ; il peut donc agir sur l'univers de façon encore plus forte.

La compassion est certainement la vertu la plus puissante – et la plus dangereuse aussi. Si quelqu'un s'adonne à la compassion avec trop de ferveur, il risque d'aider alors que son aide n'est pas requise – ou même "voulue". Ce zèle peut aisément avoir pour effet de bloquer l'évolution ou le bonheur de beaucoup de gens. D'autres peuvent être désagréables dans leur aide et faire plus de mal que de bien par le biais de leurs actions, augmentant la souffrance et le mécontentement dans le monde. C'est la raison même pour laquelle la compassion est enseignée en dernier ; seuls les sages emplis de compassion sont à même de déterminer qui est réellement en besoin et qui peut évoluer par ses propres moyens.

Culte de la Lumière
Lordaeron était de tout temps le refuge de l'Église de la Lumière, influençant à la fois Lordaeron et Quel'Thalas. De l'Église naquit l'ordre des Chevaliers de la Main d'Argent ; Ces derniers faillirent cependant à vaincre le Fléau, qui n'eut par la suite aucun mal à triompher de Lordaeron.
L'Église a maintenant établi ses quartiers principaux à Hurlevent, et très peu de ses représentants sont présents en Kalimdor. Cependant, un grand nombre des Paladins resté en Kalimdor et ayant servit la Main d'Argent se font fixé pour but de créer une nouvelle Église, mais leurs progrès sont lents.
Puisque dans sa conception même La Lumière était bien plus une philosophie qu'un réel culte, l'Église de Lordaeron était constituée sous la forme d'une bibliothèque plutôt qu'une chapelle. Les textes qu'elle refermait furent pour beaucoup brûlés, pour la plupart enfouit sous des tonnes de gravas.
De plus, du fait des conflits incessants, de la formation de l'Alliance et de la nécessité de reconstruire une forteresse humaine, les prêtres ayant survécu à la destruction de Lordaeron n'ont pas réellement eu le temps nécessaire à la transcription des nombreux ouvrages perdus ou ensevelis. Les jeunes apprentis sont donc contraints d'apprendre les voies de la Lumière par l'expérience, ou en collant les sabots d'aînés plus versés dans ces enseignements, plutôt que d'étudier dans des salles de classe. Certains « sages » auto-proclamés ont prit sur eux la tâche de réécrire les pontificats de La Lumière, sans régulation ou supervision. Certains textes sont des regards nouveaux sur de vieux principes, tandis que d'autre, sont des transcriptions rigoureuses d'anciens textes écrits par des vieux prêtre à la mémoire étonnante.
Comme l'on peut s'y attendre, les relations sont parfois tendues entre ces érudits, particulièrement lorsqu'ils réalisent que certains textes se contredisent. Telle est la tension au cœur de l'Église ; les jeunes prêtres estiment que la Troisième guerre a donné l'opportunité à l'Église de se renouveler, tandis que d'autres souhaitent garder les vieilles traditions. Pour le commun des mortels, cependant, ces débats importent peu, même si la préférence se porte sur la conservation des rituels.
Ce comportement est compréhensible. Le monde ayant beaucoup changé et évolué au cours des dernières années, les populations se tournent vers la foi – philosophique ou divine.




Église de la Lumière

Mission
L’Église de la Lumière peut être trouvée partout dans Azeroth. Elle est basée principalement à Hurlevent, où ses chefs se rencontrent dans la Cathédrale de la Lumière. L'Église envoie ses sujets aux quatre coins du monde, diffusant la sagesse et la bienveillance de la Lumière. Ses membres aident aussi leurs prochains d’une manière plus pratique et pragmatique, allant de la construction de maisons aux règlements de disputes familiales ou encore en repoussant et effrayant des ennemies. Il s'agit de choses très nobles, évidemment, mais qui conviennent parfaitement aux enseignements de la Sainte Lumière, amenant autrui à construire un monde meilleur en aidant autrui. L'Église a à cœur les intérêts de tout le monde et fait vraiment tout son possible pour aider tout le monde. Il s'agit d'une religion dédié à rendre tout le monde heureux, sans mentionner le fait que ses praticiens semblent tous touchés par la bénédiction divine.

Même ceux déterminés à douter sont forcés de reconnaître les immenses pouvoirs que la Lumière donne à ses suivants pour combattre les ténèbres. Personne ne sait vraiment comment l'Église s'est formé. De la même façon, personne ne sait comment les premiers initiés ont découvert la Lumière — ou ont été découvert par. Ses membres prêchent ses idées, montrant comment cette force impressionnante et bénévole existe et recherche des âmes valeureuses intéressées par aider son prochain et protégeant la vie de manière générale. La Sainte Lumière est une étrange philosophie (il s’agit vraiment plus d’une philosophie que d'une religion) puisqu’elle n’implique pas un culte à une personne ou une entité — la Lumière est plus une forme, véritable, et l’honnêteté et la compassion sont bien plus important que l’argent, le vin ou tout autre forme de sacrifice. Elle implique également beaucoup d’études, de méditations et contemplations, notamment sur soi-même afin de devenir une meilleure personne dans le but de communier parfaitement avec la Sainte Lumière. Ses premiers membres avaient probablement des librairies avant d’avoir des églises, et ses dernières se sont développées depuis celles-ci. On peut supposer que c’est en se mettant à fonctionner toute ensemble que ses églises ont formé l’institution.

Histoire
Pendant une longue période, l’Église était la religion humaine dominante. Les suivants de la Lumière étaient partout, favorisant la civilisation et construisant des cités, fondant des temples et apportant généralement joie et espoir ainsi qu’ils aidaient tout le monde. Puis la Première guerre a commencé. Et les membres de l’Église, dans le dur des combats, utilisèrent leurs pouvoirs pour repousser la Horde. C’était impressionnant, vraiment inspirant. Malheureusement, pour certains, la plupart des prêtres se concentraient à défendre les gens plutôt que de prendre part au combat contre la Horde. Et il n’y avait tout simplement pas assez de prêtre pour couvrir tout le territoire humain.

Le maître de l’Ordre Sacré des Clercs de Comté-du-Nord pendant la guerre était l’Archevêque Alonsus Faol, et son apprenti était un dévoué palefrenier nommé Uther. Après la Première guerre, Alonsus savait que l’Église devrait faire plus quand les orcs reviendraient — ses gens devaient se lever et se battre au lieu de simplement soigner et défendre. Ils devaient aller contre les ténèbres et empêcher activement ces dernières de blesser quiconque, plutôt que d’attendre passivement que la chose arrive. Il lança alors un appel aux plus braves des chevaliers pour qu’ils rejoignent son nouvel ordre, les Chevaliers de la Main d’Argent dont Uther était le premier membre. Ainsi sont nés les paladins. Ils virent leurs premières batailles pendant la Seconde guerre et leur rôle a été fondamental dans la victoire de l’Alliance à l’époque.

Certains prétendent que la Troisième guerre était la meilleure chose qui pouvait arriver à l’Église. Cette dernière a finalement abandonné ses anciennes coutumes et commença sa mue. Parmi les plus jeunes prêtres, certains suggérèrent que l’Église saisisse cette opportunité pour se reconstruire, mettant de côté un grand nombre des ses anciennes traditions et en initiant de nouvelles. Ils clamèrent que l’Église s’était écarté du chemin des Trois Vertus et devait impérativement retourner aux bases de son enseignement. Comme le disait certains jeunes prêtres, leurs ainés avaient perdu le contact avec la Lumière et il était temps de réclamer à nouveau cette communion sacrée.

Depuis, certaines rumeurs sur une séparation à l’intérieur de l’Église elle-même circulent. Il est dit que ses membres s’affrontent pour conserver les anciennes traditions ou pour en forger de nouvelles. Le fait que l’Église ait perdu la plupart de ses textes, détruits pour la plupart, n’a guère aidé et certains nouveaux textes ont vu le jour — certains parlant des mêmes choses mais sans évoquer de notes comparatives ou sources similaires. Il paraitrait que l’Église se réorganise finalement et souhaite voir tout ses textes afin de vérifier la fiabilité et le contenu des dits textes, mais on ne sait pas si la chose est véridique. Nul ne peut contester que l’Église est maintenant plus forte qu’elle ne l’a jamais été pendant les derniers siècles : elle se reconstruit, regagne des terres et s’élève contre le Fléau et tout les autres malheurs et fléaux d’Azeroth.

Attitude récente vis-à-vis des connaissances
Les adeptes de la Lumière encouragent beaucoup les débats, et les bibliothèques de Lordaeron étaient autrefois remplies de livres explorant de subtils points d'éthique ainsi que les interactions entre les trois grands principes. Malheureusement, la plupart de ces textes furent détruits au cours de la guerre. Il ne reste plus aux érudits que les quelques livres qu'il purent sauver du désastre et emmener avec eux en Kalimdor. Les textes de la Lumière Sacrée sont actuellement en cours de réécriture, ce qui va permettre une renaissance de la pensée philosophique traditionnelle. Ainsi, plutôt que d'explorer les recoins les plus obscurs de traités depuis longtemps établis à la recherche de bribes d'originalité, des esprits ouverts vont considérer cette pensée sous de nouveaux angles.

Quelques penseurs en colère condamnent la restauration des textes, considérant l'ensemble de la philosophie comme dépassée et simpliste. Nombre d'entre eux proposent de nouveaux systèmes de pensée, dont la plupart reposent sur des systèmes complexes de divination et de résolutions morales. Cela entraîne un véritable remue-ménage au sein des cercles d'érudits, mais ces penseurs n'ont que peu d'influence sur les peuples séculiers de Kalimdor. La plupart des adeptes préfèrent pratiquer la Lumière Sacrée comme ils ont aimé le faire pendant des années.

Organisation
L’Église dispose d’un archevêque qui en a la charge, assisté par un conseil d’évêque pour l’aider et le conseiller. Habituellement, l’archevêque était lui-même un évêque avant d’être élu par ses pairs, et une fois choisi il le reste jusqu’à sa mort ou jusqu’à qu’il décide lui-même de se retirer. Les évêques font plus que simplement conseiller l’archevêque, bien sûr. Chacun d’entre eux est en charge d’une région, et même dans certains cas un continent entier. La séparation des régions est basée sur la population des zones plus que sur son étendu ; ainsi certains évêques peuvent être responsable uniquement d’une grande cité pendant que d’autres ont d’immenses campagnes. Hurlevent dispose de son propre évêque, de même que le Norfendre. Les prêtres travaillent pour les évêques, faisant la plupart du travail quotidien pour la communauté : prêchant, soignant et réconfortant les blessés, enseignant aux enfants et ainsi de suite.

L’Église de la Sainte Lumière ne fonctionne que via les donations qui lui sont faites. Pour subvenir à ses besoins, elle a besoin d’obtenir de l’argent. Elle dispose de fermes partout dans la campagne, la plupart étant des monastères où les moines élèvent cultures et bétails ainsi que de tout ce dont l’Église a besoin, revendant les surplus. Dans quelques régions, l’Église possède des arpents de terre qu’elle loue à des fermiers, commerçants ou hommes d’affaire. A savoir que l’Église ne garde que très peu de ses bénéfices — si elle en a — puisqu’elle distribue toujours nourriture, habits et outils aux plus pauvres. Ses membres enseignent également comment prier, sur la santé et l’agriculture et généralement comment être une bonne personne.

Avant la Première Guerre, l’Église disposait de trois centres majeurs : l’Abbaye du Comté-du-nord dans la partie sud-ouest d’Azeroth, le Temple de la Lumière à Stratholme et la Cathédrale de la Lumière dans Hurlevent. La horde détruisit l’Abbaye pendant la Première guerre, la brulant et la rasant. Le Temple de la Lumière tomba en même temps que la ville aux mains du Fléau. Seul reste la Cathédrale de la Lumière, qui est donc devenu le quartier général de l’Église. Grande structure avec beaucoup d’ailes, la Cathédrale abrite l’Archevêque Benedictus, l’évêque de Hurlevent et divers autres prêtres, notables ou non. Elle contient également la Grande Chambre, une vaste salle de réunion où se rencontrent les évêques avec l’archevêque pour discuter des actions de l’Église. L’Abbaye du Comté-du-nord fut reconstruite ultérieurement mais n’est plus qu’une sorte d’avant-poste de la Cathédrale de la Lumière et ne dispose plus de sa gloire passée.

Organisations dépendantes directement de l’Église de la Lumière
- Ordre Sacré des Clercs de Comté-du-Nord (défunt)
- Chevaliers de la Main d’Argent (défunt)

Membres et instructions
N’importe qui peut suivre le chemin de la Lumière et n’importe quelle personne suivant ce chemin est accueillie par l’Église. La plupart de ses membres sont humains, mais l’Église ne fait pas de discrimination. Les Haut-Elfes et les nains de Forgefer ont longtemps été comptés parmi ses membres.

Même si n’importe qui peut devenir un membre de l’Église, devenir un prêtre est une épreuve longue et dure. Venant à l’origine de diverses origines et classes, ayant appris auprès d’assistants tout sur l’histoire de l’Église, ses principes et activités, les candidats se doivent d’étudier énormément avant de pouvoir espérer prétendre à plus. Si le candidat réussit pendant ses classes, il accède au niveau supérieur et est pris personnellement en charge par un prêtre, apprenant les prières et autres dévotions. La plupart des candidats deviennent alors assistants, travaillant pour l’Église tout en continuant leurs études. Ils peuvent passer plusieurs années dans leur érudition, jusqu’à ce que le prêtre référent sente que l’étudiant est prêt. Après une audience avec l’évêque, le futur prêtre est envoyé dans un monastère de l’Église pour une durée variant entre plusieurs mois à plusieurs années, à l’écart de tout le monde excepté la foi. Pendant ce temps, la plupart d’entre eux expérimentent la véritable communion avec la Lumière pour la première fois de leur vie. Si l’étudiant maintient ses preuves de foi et semble toujours convenir, le dirigeant du monastère le supporte alors pour l’ordination. Une fois un prêtre ordonné, le conseil décide de son affectation et de sa mission, que cela soit pour travailler dans une ferme ou prêcher dans une ville. La plupart des prêtres restent avec l’Église jusqu’à ce qu’ils meurent, même s'ils s’investissent plus dans des travaux d’études et de prières avec l’âge, délaissant le labeur physique. Toutefois, certains perdent la foi et renoncent à leurs vœux. Ceux qui restent et qui se distinguent spirituellement et politiquement peuvent s’élever dans la hiérarchie de l’Église et devenir éventuellement évêque.

Après la Seconde Guerre, l’Église de la Lumière n’avait que très peu de membres — principalement dû au fait que beaucoup moururent en Lordaeron — et la plupart des temples n’avaient qu’un seul prêtre ou étaient abandonnés. Cependant les hommes du peuple se présentent à nouveau pour l’ordination depuis la Troisième guerre, et les temples sont maintenant complètement remplis à nouveau.

Dirigeant(s)
Le conseil se constitue de nombreux évêques, même si naturellement tous ne peuvent assister à toutes les réunions. Beaucoup règnent sur leur propre régions mais restent silencieux pendant les réunions, n’exprimant leurs opinions qu’en hochant ou désapprouvant du regard une proposition, sans dire mot. D’autres sont plus expansifs, plus agressif et plus politique. Trois d’entre eux ont formé leur propre base de pouvoir dans le conseil, et ils sont avec l’archevêque les véritables dirigeant de l’Église — d’autres peuvent aussi dire que ces trois évêques sont le pouvoir et que l’archevêque danse désespérément entre eux, essayant d’empêcher un schisme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valarias/Athandiar

avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 21
Localisation : Lamballe

MessageSujet: Re: La Lumière et son Eglise...   Ven 3 Mar - 15:11

Je précise qu'on parle de l'Eglise de la Lumière. Pas des Naarus. Donc la partie sur l'Eglise de la Lumière ne touche pas les chevaliers de sang et autres elfes de sang, en plus des Draeneï, car ils se sont tourné vers les Naarus d'un certains manière et ont soit plus ou moins coupé les ponts avec l'Eglise de la Lumière après avoir été "abandonné" par l'Alliance dans le cas des elfes de sang, soit ils n'ont aucun lien avec. Par contre la partie sur la Lumière reste la même je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silumgar

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: La Lumière et son Eglise...   Ven 3 Mar - 15:43

Très très intéressant... je crois que je vais pouvoir utiliser ça lors des futurs procès ou je serais avocat en rp moi ^^

Autre chose: Soldats du mal, de l'ambition et de la corruption, brisez vos chaînes et la Lumière impie, défendez votre vie et votre honneur en montrant à ces zélotes que la noirceur d'un cœur ne peut être niée, car c'est de là que vient votre vraie puissance!

Plus sérieusement, très bonne idée cet article car on a pas tous la même vision de la Lumière (je sais que pour moi, elle se rapprochait du culte Sigmarite dans Warhammer).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valarias/Athandiar

avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 21
Localisation : Lamballe

MessageSujet: Re: La Lumière et son Eglise...   Ven 3 Mar - 17:06

Je pense publier plus souvent des choses sur le Lore pour éclairer le rpet pour permettre de clarifier des choses auxquelles on pense pas souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Lumière et son Eglise...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Lumière et son Eglise...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [extrait de WoW RPG & autres sources] La Lumière.
» 4.0.1 et tangibilité de la Lumière
» [RP] Guide de l'Eglise
» Le pouvoir et la lumière sont en toi(Libre)
» [Software] Jeux Bonus d'après BIONICLE 1, le Mask de Lumière. (y compris un test de "Toa" )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Collectif Azeroth ( WoW - Firestorm ) :: Le Lore-
Sauter vers: