Forum du Collectif Azeroth ( WoW - Firestorm )



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 20 le Jeu 3 Nov - 2:39
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
[11/12/2016] As de trèfle.
Pourquoi personne ne veut jouer avec nous ?
Le vote pour un nouveau chef
Idée : Changement de serveur?
Les troubles actuels
QUI VEUX LE RETOUR DE VAN'JIN ?
Octavien Frost "Le Roi de la Nation Libre de Gilnéas"
[03/12/16] Engagez vous sur le Revenge!
Un rage quit qui pourrait bien se terminer en quit définitif/RP fermé
Collectif !!!

Partagez | 
 

 [23/01/2017 et 24/01/2017] Enquête et Arrivé des chevaliers de sang à Halaa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valarias/Athandiar

avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 21
Localisation : Lamballe

MessageSujet: [23/01/2017 et 24/01/2017] Enquête et Arrivé des chevaliers de sang à Halaa   Mar 31 Jan - 15:05



[Salut tout le monde. Voilà le résumé des rp du 23 et 26 janvier. Je remercie Kay'Thas et mes amis de la fac pour m'avoir aidé pour l'écriture de ce résumé. J'aimerai aussi avoir des avis sur ce récit pour m'améliorer dans le future : les parties que vous aimez, que vous aimez moins, pourquoi ... etc. J'espère que ce résumé vous plaira. Bonne Lecture. (ah aussi Finishan, donne moi des précisions sur ton perso pour que je puisse le développer plus tard)]



   Après une nuit mouvementée, les chevaliers de sang enquêtèrent sur les agresseurs de Kay’Thas durant la journée, mais revinrent bredouille. Pendant que Sare avait disparu dans la foule pour trouver plus facilement des informations et que Finishan faisait le tour des auberges, les deux autres chevaliers de sang allèrent au dernier lieu où il leur était possible de trouver des informations : le Fort-Pourpre, une des prisons les plus sécurisées qui existent à Azeroth.

   La prison était composé d’une seule pièce gargantuesque. Elle s’élevait sur plusieurs étages où on pouvait voir toutes les cellules depuis l’entrée. Des murs arcaniques violets fermaient ces dernières, neutralisant toutes formes de magie. Dans les différentes cages, on pouvait apercevoir des créatures diverses, allant du démon flottant dans les aires aux criminels humanoïdes. Certaines hurlaient et insultaient les gardes qui patrouillaient dans les coursives, tandis que d’autres étaient silencieuses dans les ténèbres, réfléchissant à leur vengeance future. Une seule chose commune entre elles était leurs regards remplies de malveillance.

   Un garde vêtu d’une armure ouvragé pourpre s’approcha. Il comprit vite à qu’il avait à faire en voyant les armures noires et rouges, et les tabards portant le phénix rouge sur un fond noir des chevaliers de sang. Saluant avec respect les paladins elfes de sang, celui-ci se retourna vers les autres gardes pour les prévenir de la présence de chevaliers de sang.

   Après s’être signalés aux gardes, Kay’Thas et Valarias commencèrent à faire le tour des cellules du premier étage quand une voix bourrue se fit entendre :
- Tiens, de la visite.
Valarias et Kay’Thas s’arrêtèrent devant une des cellules. A l’intérieur, un orc manchot était assis dans les ombres, regardant les elfes avec un regard rempli de haine. Valarias afficha une expression de dégoût et dit avec un ton moqueur à ce voleur qui avait essayé de les voler :
- On se disait que cela te ferait plaisir.

   L’orc grogna et s’avança. Il semblait en sale état et portait encore les marques de poing de Valarias. Sa peau était vert claire et ses mains musclées semblaient pouvoir écraser un crâne d’une seule pression. Il ricana et fusilla l’elfe aux cheveux roux du regard :
- Si tu me laisses la fille pour que je m’en occupe.
Valarias sentit encore la colère de la nuit d’avant monter en lui.
- Alors vous allez me faire sortir de là ?

   Valarias alla vers un garde et demanda les clés. Pendant ce temps, Kay’Thas commença à discuter avec le troll de l’autre soir. Après avoir récupéré les clés, le chevalier se dirigea vers la cellule du prisonnier et agita ces dernières devant sa cellule :
- C’est ça que tu veux ?
- Vas-y ! Libère-moi que je m’occupe de toi et de ton amie !
Valarias lança les clés en l’air, puis les récupéra pour les ranger dans ses poches. Voyant le chevalier partir, le captif se jeta sur le mur magique :
- Libère-moi sale elfe ! De toute façon, j’aurais ta copine et tu pourras rien faire….

   L’orc partit dans un rire gras. C’était le rire de trop. Ouvrant la cellule, Valarias se jeta sur l’orc pour lui faire ravaler ses paroles. L’orc sourit et planta un petit couteau dans l’épaule de l’elfe. Profitant de la blessure de ce dernier, le voleur se mit à courir vers la grande porte, mais Kay’Thas se mit en face. La jeune elfe fit tomber l’orc à terre avec un geste fluide. Valarias arriva, furieux contre le fugitif et contre lui-même car il avait encore mis en danger Dame Kay’Thas.

   L’orc essayant encore de bouger, le sous-officier chercha à l’assommer, mais les gardes arrivèrent pour remettre le prisonnier dans sa cellule. A ce moment, le troll, qui avait assisté à toute la scène, se jeta sur Valarias et lui vola les clés.

   Pendant ce temps, Finishan, ayant terminé de faire le tour des bars, rentra dans le fort pourpre et se retrouva devant la cellule du criminel. Ce dernier plaida sa cause et le seigneur chevalier, n’ayant pas terminé de décuver, lui ouvrit. L’orc, souriant avec un regard malsain, chargea Valarias pour prendre sa revanche. Ce dernier l’évita et le voleur trébucha sur le troll, qui tomba sous le poids du voleur.

   Voyant une occasion pour neutraliser ses deux ennemis, Valarias essaya d’achever ces derniers, mais le troll et l’orc semblèrent plus coriaces que prévu, et un combat s’engagea entre les chevaliers de sang et les deux « fugitifs ».

   Au moment où l’orc et le troll prenaient l’avantage, les gardes intervinrent et mirent l’orc, le troll et Valarias dans des cellules. Pendant que Finishan et le troll s’envoyaient des « politesses », Kay’Thas s’approcha de la cellule où Valarias et l’orc avait été enfermé, amusée par la situation :
- Valarias, je ne savais pas que tu étais un criminel, dit-elle d’un ton moqueur.
- C’est bon … Ils m’ont juste embarqué dans le lot.
- Voulez-vous que je parle à l’archimer… (Kay, sors de ce corps !) l’archimage pour vous ?
- Cela ne serait pas de refus et vite, s’il vous plaît, répondit Valarias à la femme en montrant l’orc qui commençait à tirer sur ses chaînes.

   Kay’Thas sourit devant le calme de Valarias. Elle ne s’était pas amusée comme ça depuis longtemps. Kay’Thas partit chercher l’archimage commandant la prison. Au bout d’une demi-heure, l’archimage arriva avec le capitaine de la première division, semblant gênée de la situation.
- Dépêchez-vous, s’il vous plaît, s’exclama Valarias.
L’archimage regarda Valarias, comprenant l’erreur de ses gardes, et s’excusa du mieux qu’il put auprès de Kay’Thas, avant d’ouvrir la cellule. Valarias sortit rapidement de cette dernière. A ce moment-là, les chaînes de l’orc se brisèrent et celui-ci chercha à sortir, mais Kay’Thas referma la cellule au nez du voleur, qui s’écrasa sur le mur magique.
L’archimage s’inclina devant Valarias en disant :
- Vu que la faute vient de ce prisonnier, je vous laisse le choix de sa punition.
- Alors ?
La chevalière était curieuse de voir ce qu’aller choisir Valarias. Ce dernier prit rapidement une décision :
- Laissez le un peu plus longtemps en prison.
- NON !! hurla l’orc, furieux contre l’elfe.
- Très bien

   L’archimage se retira et les chevaliers de sang retournèrent à l’auberge. Passant le seuil de la taverne des Saccages-soleil, Kay’Thas prit la parole :
- Tu as été plus indulgent aujourd’hui.
- Hum...peut-être.
Kay’Thas regarda le chevalier qui montait l’escalier en souriant. Il était finalement pas qu’une brute finalement. Quelque chose attirait Kay’Thas vers Valarias et la femme se coucha, troublée par cette attirance.

...

   Le lendemain, Kay’Thas se leva et vit le lit de Valarias vide :
- Où est-il encore passé, cet idiot ?

   Le capitaine de la première division commença à rechercher une trace de lumière dans la ville, pendant que Finishan se réveillait. Elle fut un peu étonnée de trouver une présence lumineuse venant des égouts. 

   Se dépêchant de descendre avec Finishan, la jeune elfe fut encore plus étonnée quand elle arriva devant une foule en furie. Tout le dessous du panier de la population de Dalaran étaient représenté : des clochards en loques, des membres de gang vêtu de leurs uniformes respectifs, des ouvriers un peu ivres, des filles de joie cherchant de futures clients, des mercenaires,  des chasseurs de primes armés jusqu’au dent. Kay’Thas et Finishan se faufilèrent  pour apercevoir la cause de cette foule.

   Au milieu des spectateurs en délire, une cercle avait été fait et deux combattants s’y trouvaient. Kay’Thas reconnut parmi ces derniers Valarias. Le sous-officier était torse nu et en sueur. En face de lui se tenait un orc immense. Kay’Thas remarqua toutes les diverses cicatrices qui recouvrait le torse du chevalier, témoignant des combats auquel Valarias avait participé.
- Qu’est ce qu’il fout ?

   Finishan était enfin arrivé au niveau de Kay’Thas et avait lui aussi remarqué Valarias. Un gobelin apparut alors devant les deux chevaliers de sang. Il était habillé d’une veste noire trouée avec un chapeau haut forme usé. Ses yeux rouges, séparés par son nez disproportionné, regardèrent sur les chevaliers de sang avant d’engager la discussion  :
- Vous voulez parier ?
- Non mer..
- 100 pièces sur l’elfe.

   Finishan regarda la jeune elfe tendre sa bourse avant de soupirer et de se gratter l’arrière de son crâne. Kay’Thas voulait au plus profond d’elle que Valarias gagne, car non seulement elle se fera une sacrée somme d’argent, et qu’elle ne voulait en aucun cas que Valarias ne meurt ou soit gravement blessé.
- Très bien, répondit le gobelin avant de continuer à travers la foule pour trouver d’autres personnes prêt à parier.

   Kay’Thas se retourna. Le combat avait commencé. L’orc fonçait sur Valarias de tout sa force. Ce dernier resta calme et, se servant du poids du géant, fit tomber le combattant sur le dos. Profitant de sa position, l’elfe donna un coup dans le ventre de l’orc, avant de reculer. L’orc se leva, encore sonné par les deux coups.

   Il essaya de donner un coup au sous-officier, mais celui-ci répondit par un crochet droit qui entra en contact avec le visage de l’orc avant que celui-ci ne puisse réagir. L’orc recula, la main sur son nez qui saignait à présent abondamment. Voyant le combat tourner en faveur de Valarias, Kay’Thas se laissa emporter par l’excitation des spectateurs et cria :
- Vas-y Valarias ! J’ai parié sur toi ! Mets-lui une raclée !

   Valarias sursauta en entendant l’encouragement de Kay’Thas. La jeune elfe se sentit d’un coup un peu gênée sans raison. Elle avait encouragé Valarias. Valarias, troublé, ne put voir l’orc sortir une lame de sa botte. Profitant de la distraction que la femme avait créée, l’orc blessa l’elfe à la jambe en ricanant.
- C’est de la triche ça.

   Kay’Thas avait encore crié, mais cela ne la troublait plus. La jeune elfe était un peu plus inquiète pour Valarias, mais elle vit que la foule n’avait cure de la méthode qu’utilisait les combattants. C’était un combat clandestin où tout était permis, pas une pâle imitation de combat « réglementé » que les gens honnêtes appelaient sport. 

   Kay’Thas vit Valarias reculer, mais celui-ci ne semblait pas en démordre et il se remit en position, prêt à combattre malgré sa blessure. Son regard était rempli de détermination. Peut-être que l’encouragement de Kay’Thas était vraiment parvenu à Valarias. Le chevalier de sang repartit à l’assaut de l’orc et commença à enchaîner les coups. Ne s’attendant pas à ça, l’orc tenta vainement de se défendre, mais les coups de l’elfe étaient précis.
Au bout d’une minute à encaisser, l’orc se sentit aspiré par le sol et tomba assommé par terre. 

   Un silence régna dans l’assistance. Valarias leva la main en signe de victoire et une nouvelle vague d’euphorie s’empara de la foule. Kay’Thas était heureuse, mais le cacha pour éviter que Finishan le remarque, mais un grand sourire fendait son visage à son insu. Ce dernier sifflait de son côté, un peu impressionné par ce combat.

   Le gobelin vint vers la jeune elfe et tendit une bourse remplie de pièces d’or, un peu réticent de devoir se séparer de cet argent. Kay’Thas arracha la bourse aux mains de gobelin et commença à chercher du regard Valarias. Ce dernier avait traversé la foule et était partie vers des maisons délabrées. Kay’Thas s’empressa de le suivre.

   Arrivée derrière les maisons, elle vit que le chevalier avait commencé à refermer sa blessure, ne laissant plus qu’une croûte de sang séché. Kay’Thas fit secouer la bourse, contente d’elle :
- Regarde ce que j’ai gagné grâce à toi !
Valarias soupira. Kay’Thas ne comprit pas pourquoi il soupirait et continua de parler :
- Si tu veux, on peut partager.
- Non merci. Je ne fais pas ça pour l’argent, mais pour m’entraîner.
- Drôle d’entraînement, répondit la jeune elfe avec un rire un peu forcé, vexée par le peu d’intérêt de Valarias.
Valarias se retourna et laissa un moment de silence avant de dire avec un regard un peu froid :
- Si cela vous dérange pas, j’aimerai me rhabiller tranquillement.
- Ça ne me dérange pas tu sais, ricana Kay’Thas.
Valarias ne répondit pas, déboussolé par les paroles de Kay’Thas, et partit se changer.

   Kay’Thas se retira, un peu en colère du froid que Valarias avait mis entre eux, mais aussi amusé par sa réaction béate. Au bout de dix minutes, Valarias rejoignit Kay’Thas et Finishan. Kay’Thas le regarda en faisant la tête. Ce dernier ne sembla pas remarquer l’expression de Kay’Thas, cette dernière ayant le visage caché par sa capuche. Le chevalier brisa le silence :
- Bon j’ai des informations sur les mercenaires qui ont agressé Sare. Ils ont été vu errant en Outreterre il y a pas longtemps. Il est possible qu’ils aient un lien avec ceux qui ont agressé Dame Kay’Thas.
- Je pense que j’ai déjà dit que je voulais pas que tu dises Dame, murmure Kay’Thas en grognant.
- Bon, dans ce cas, allons-y.
Finishan semblait de bonne humeur :
- Bon il faut déjà trouver un magicien. Je propose que nous commencions notre enquête de Halaa. Nous avons récupéré récemment cette base aux gars de l’Alliance. Kay’Thas suivit le mouvement le groupe en regardant Valarias. Elle était encore énervé contre lui.

   Après une demi-heure, ils étaient arrivés à la base de Halaa au milieu de la savane de Nagrand. Le voyage avait été rapide grâce au portail des mages de Dalaran. Finishan s’étira :
- Bon moi j’irais bien à l’auberge. J’ai une de ces soifs.
- Je vous suis, répondit Kay’Thas.

   Valarias soupira et suivit les deux autres. L’auberge était une ancien bâtisse avec des murs en terre cuite avec une seul salle comme les autres bâtiments de Halaa. Quelque chose attira les chevaliers en rentrant dedans. 

   Il y avait un elfe qui ne semblait pas faire partie de la garnison. Celui-ci était vêtu d’une armure de manufacture étrangère et portait deux épées qui ressemblaient à celles qu’on disait venir de Pandaria. Ses yeux étaient fermés pour on ne sait quelles raisons, et le bas de son visage masqué. Il était assis sur le rebord de la terrasse, qui surplombait un grand ravin où coulait de l’eau. Finishan s’approcha pour interpeller l’étranger :
- Bien le bonjour, qu’es-ce que vous faites ici ?
- Je suis un voyageur qui profite du paysage, répondit-il en tournant la tête comme s’il pouvait voir Finishan malgré son bandeau.
- Vous ressemblez plus à un mercenaire. N’étiez-vous pas à Shattrah avant ?
- Pourquoi je serais un mercenaire ? Et oui j’étais à Shattrah il y a quelques temps.
- Vous ne feriez pas partie d’un groupe qui a agressé un chevalier de sang dernièrement ?
Ce qui semblait être un sourire moqueur apparut sur le visage masqué de l’étranger :
- Vous semblez soupçonneux. Je vous ai déjà dit. Je suis juste un voyageur.
- Très bien. Dans ce cas, je vais vous laisser.
Finishan partit vers le quartier-général en disant aux deux autres chevaliers :
- Bon, je vais nous signaler au commandant de la base.

   Après que Finishan ai disparu, l’étranger commença à se lever et à partir, mais Valarias lui bloqua le passage. Peut-être que comme Kay’Thas, il avait compris qu’un truc était louche. Comment un homme avec les yeux bandés pouvait profiter d’un paysage ? Plus important, comment faisait-il pour se déplacer comme s’il voyait au travers de son bandeau ?
L’étranger leva la tête :
- Hm ?
- Désolé mais j’aimerai savoir si vous connaissez un certain Nakamora.
- Connais pas. Désolé.
Kay’Thas remarqua un signe de tension sur le visage de l’étranger, chose que Valarias avait aussi dû remarqué car il continua :
- Dites-nous la vérité maintenant.
- Je vous ai déjà tout dit. Maintenant j’aimerai partir.
L’homme passa sur le côté. Valarias soupira devant l’entêtement de l’étranger et l’arrêta en posant sa main sur son épaule :
- Je ne peux pas vous laisser partir tant que vous n’avez pas été interrogé….
Le mercenaire attaqua d’un coup Valarias. Le garde du corps encaissa et répondit par un coup dans le ventre. Kay’Thas voulut alors protéger Valarias, mais l’étranger évita l’attaque et propulsa Valarias dans le vide avec une force inconnue.

   Kay’Thas, voyant ça, plongea à la suite de Valarias dans le vide. Elle ne savait pas pourquoi elle faisait ça, mais une chose était sûre : elle ne voulait pas perdre Valarias. Elle ne voulait pas le perdre comme Mélidor (background de Kay’Thas). Elle ne voulait pas de nouveau être seule.

   Kay’Thas sentit son corps tomber dans l’eau et elle se dépêcha de remonter. Sortant la tête, elle se mit à chercher à Valarias avec la peur de l’avoir perdu.
- Argh... Merde.
Kay’Thas, ayant entendu la voix de Valarias, se retourna et vit son garde du corps flottant avec difficulté. Sa jambe droit semblait avoir été brisé à cause de la chute. Se sentant en partie soulagée, Kay’Thas aida Valarias à revenir sur la berge. Étant enfin sur la terre, Valarias regarda au dessus d’eux et vit partir l’étranger :
- Le sal….
Il n’avait pas eu le temps de finir sa phrase qu’il reçut un coup de poing dans la face. C’était le mot de trop pour Kay’Thas qui n’avait pas pu s’empêcher de frapper Valarias.

   Elle avait été inquiète et lui pensait encore à l’ennemi. Pourquoi fallait-il que Valarias mette toujours sa vie en danger ? Pourquoi il ne s’occupait jamais de ce qu’elle pensait quand il la protégeait au péril de sa vie ? Pourquoi Valarias l’énervait et la rendait inquiète comme ça ? Pourquoi …. ressemblait-il tant à Mélidor ? Kay’Thas était sur le point d’exploser face au froid que Valarias avait placé entre eux.

   Le visage de ce dernier exprimait une expression d’incompréhension, du sang coulant de son nez.
- Ne refais plus jamais ça, dit Kay’Thas en essayant de garder son calme en soignant la jambe de Valarias. Je suis un soldat, pas une guérisseuse. La prochaine fois, il est possible que tu ne t’en sorte pas si bien.
- Je suis prêt à mourir …
- Je ne veux pas que des soldats meurent sous mon commandement.
Valarias resta silencieux face au parole de Kay’Thas. Cette dernière termina de faire ce qu’elle put pour la jambe de Valarias :
- Tu n’es qu’un idiot. Tu sors de ton « entraînement » et tu combats tout de suite après … Bon on va avoir besoin d’un guérisseur pour guérir ça.
Kay’Thas aida Valarias à se lever, en le soutenant avec son épaule :
- Allons-y. On remonte au camp.

   Le chemin pour remonter avait été tortueux et long, mais Valarias avait réussi à arriver à remonter avec l’aide Kay’Thas. Ils arrivaient presque au pont quand Valarias jeta la jeune elfe sur le côté. Une hache vola entre Kay’Thas et Valarias, laissant une légère éraflure au sous-officier. Un grognement se fit entendre et un orc gangrené chargea Kay’Thas. Celui-ci fut arrêté par Valarias qui bloqua sa charge. La jeune elfe en profita pour attaquer l’orc et le blesser au niveau de l’épaule. Celui-ci grogna de rage et attaqua Valarias en lui donnant un coup dans la tête. Kay’Thas trancha l’orc sans autre forme de procès.

   Valarias était à genoux, essayant de récupérer. Kay’Thas regarda l’elfe qui lui avait sauvé la vie. Cet idiot avait encore risqué sa vie malgré sa blessure. Vu son état, il devait se reposer. La jeune elfe prit un ton doux et dit :
- Tu sais. Tu devrais te reposer de temps en temps.
- Mon devoir est de vous protéger. Je ne peux pas vous laisser seule.
Kay’Thas se rapprocha de Valarias :
- Repose-toi maintenant.
- Je ne …. peux ...pas …. Votre protection …. est plus …. que mon devoir.

   Kay’Thas donna un coup pour assommer le chevalier, qui s’écroula sur le sol. La jeune elfe soupira et commença à le transporter. Kay’Thas regarda le visage de Valarias pendant qu’ils traversaient le pont. Celui-ci était calme et assez beau. Kay’Thas se sentit confuse car elle venait de penser que le visage de Valarias était beau.

   Arrivés à la base, deux soldats aidèrent Kay’Thas à transporter Valarias chez le guérisseur. S’étant assurée que son garde du corps était entre de bonnes mains, Kay’Thas alla dans la bibliothèque qu’un des soldats lui avait indiqué. Elle était assez grande et avait plusieurs livres qui intéressaient Kay’Thas. Elle avait commencé un roman, quand un chevalier de sang arriva pressé dans la bibliothèque :
- Dame Kay’Thas, nous avons un problème.
- Hm…, répondit la jeune femme indifférente
- C’est votre second.
Kay’Thas leva d’un coup, laissant tomber son livre par terre :
- Qu’es ce qui se passe ?

   Le chevalier de sang fit signe à le capitaine de le suivre. Ils arrivèrent rapidement chez le guérisseur. Kay’Thas resta immobile devant le spectacle qui s’offrait à elle. Valarias était sur un lit, en sueur et gémissant, la douleur tordant son visage. Le guérisseur s’approcha :
- Dame Kay’Thas ….
- Que lui arrive-t-il ?

   Kay’Thas avait coupé la parole du guérisseur avec un ton froid. Ce dernier montre l’éraflure que la hache de l’orc avait fait à Valarias. La peau était devenu violet autour de la blessure :
- L’arme qui a fait ça a été empoisonné avec un puissant poison. J’ai fait ce qui était possible de faire….
- Va-t-il mourir ?
- Je ne sais pas.
Kay’Thas avait la tête baissée et son visage était sombre :
- Sortez !
- Très bien, Dame Kay’Thas.

   Après que le guérisseur eut disparu, la jeune elfe s’écroula à genoux et des larmes apparurent sur son visage.
- Pourquoi …. pourquoi faut-il que vous partiez tous ? Pourquoi m’abandonnez-vous ? Hein pourquoi toi Valarias, Hein ? Pourquoi !?
Après être restée quelques minutes en pleurant en silence, Kay’Thas se leva et sécha ses larmes avant de s’approcher. Prenant Valarias inconscient par le col, elle mit son visage en face du sien et dit avec un ton menaçant :
- Si tu m’entends, voici mon unique ordre auquel tu n’as pas le droit de désobéir : tu n’as pas le droit de mourir. Si tu meurs, je jure de te ressusciter pour te punir de la manière la plus cruelle. Tu m’entends …
Kay’Thas baissa la tête et la posa sur la poitrine de Valarias en sentant les larmes venir de nouveau :

- Tu n’as pas le droit de m’abandonner ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finishan

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 04/09/2016

MessageSujet: Re: [23/01/2017 et 24/01/2017] Enquête et Arrivé des chevaliers de sang à Halaa   Mar 31 Jan - 19:33

Super travail mec, rien à redire ! C'était une superbe soirée rempli de rire et de bonne humeur, un RP sans prise de tête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay'Thas

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 31/08/2016

MessageSujet: Re: [23/01/2017 et 24/01/2017] Enquête et Arrivé des chevaliers de sang à Halaa   Mar 31 Jan - 20:57

J'adore ce résumé et comme je te l'ai dit, ce que je préfère c'est cette fin dramatique limite magique version shonen x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valarias/Athandiar

avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 21
Localisation : Lamballe

MessageSujet: Re: [23/01/2017 et 24/01/2017] Enquête et Arrivé des chevaliers de sang à Halaa   Mer 1 Fév - 11:36

Je m'excuse d'une faute à "Le chevalier de sang fit signe au capitaine de le suivre." C'est suite à une correction que j'avais fait, j'ai oublié de relire derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [23/01/2017 et 24/01/2017] Enquête et Arrivé des chevaliers de sang à Halaa   

Revenir en haut Aller en bas
 
[23/01/2017 et 24/01/2017] Enquête et Arrivé des chevaliers de sang à Halaa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Battalla por el Muro 2017 - 25/26 Mars 2017
» [TOULOUSE] Construit : sondage 15 avril 2017 ou 29 avril 2017??
» Earth Defense Force 2017
» lessor.fr : Chambon, un tunnel pour l'hiver 2016/2017
» Nouvelles WRC pour 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Collectif Azeroth ( WoW - Firestorm ) :: Histoires du Collectif-
Sauter vers: