Forum du Collectif Azeroth ( WoW - Firestorm )



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 20 le Jeu 3 Nov - 2:39
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
[11/12/2016] As de trèfle.
Pourquoi personne ne veut jouer avec nous ?
Le vote pour un nouveau chef
Idée : Changement de serveur?
Les troubles actuels
QUI VEUX LE RETOUR DE VAN'JIN ?
Octavien Frost "Le Roi de la Nation Libre de Gilnéas"
[03/12/16] Engagez vous sur le Revenge!
Collectif !!!
Un rage quit qui pourrait bien se terminer en quit définitif/RP fermé

Partagez | 
 

 Ephio Mortesoie, l'alchimiste dément

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kay'Thas

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 31/08/2016

MessageSujet: Ephio Mortesoie, l'alchimiste dément   Mer 25 Jan - 21:43



Ephio Mortesoie, un ancien alchimiste royal de Lordaeron.

Ephio, vivait à cette époque, tranquillement avec sa femme et son fils. Mais derrière cette façade d’homme généreux et bon, se cachait un homme avide de connaissance et de découvertes.

Il était attiré par les démons, surtout par les Nathrezims, car, pour lui, les autres démons étaient soit trop faibles, soit ils possédaient une puissance incommensurable, qui dépassait de loin ses compétences.

Après, des années de recherches, Ephio trouva enfin l’incantation et le symbole qui fallait utiliser pour invoquer un Nathrezim au hasard.

Après quelques mois à chercher les derniers ingrédients, Ephio commença l’incantation. Plusieurs minutes passèrent et Ephio, voyant que cela ne marchait pas, commença à revérifier ses calculs, quand soudain un vent puissant balaya la pièce. Une nuée de chauve-souris apparut, et un petit groupe d’araignées se ressembla au centre du cercle d’incantation.Une brume violette s’étendit sur le sol et les ténèbres envahirent la pièce.

Devant Ephio se trouvait un monstre sortie tout droit des cauchemars de l’humanité : un Nathrezim. ce dernier faisait 3 mètres de haut et 5 mètres selon les premières estimation de l’alchimiste. Des ailes noirs s’étendirent dans son dos et ses cornes, contrairement au description qu’avait lu Ephio, étaient semblable à celles d’un bouc.  Il portait l’armure des Nathrezims, comme dans les récits des antiques combats, mais Ephio remarqua quelques petits détails que les contes semblaient avoir oublié : il avait de la fourrure au niveau des épaulières et sa ceinture représentait une tête d’araignée monstrueuse.

Ephio aurait été tétanisé de terreur, mais il avait un plan. Ne montrant aucune faiblesse face cet ennemi potentiel, il demanda le nom du Nathrezim. Ce dernier répondis d’une voix d’outre-tombe qu’il se nommait « Ba’al » et qu’il serait le meurtrier d’Ephio. Se jetant ensuite sur l’apothicaire, il ne vit pas la barrière qu’Ephio mis en place pendant que le démon répondait de manière pompeuse à la question. Le démon s’écrasa contre le mur invincible et Ephio ricana en voyant la tentative pathétique du Nathrezim :
« Je ne serai pas celui qui mourra ce soir, démon »
Se tournant la main d’Ephio avec une regard rempli de terreur, il vit que ce dernier tenait un erlenmeyer, et que son énergie démoniaque commençait s’amasser. Le Nathrezim sentie tout d’un coup sa force vitale et son pouvoir se vider à une vitesse alarmante :
« Que fais-tu mortel..Argh ! »
Ce fut les derniers mots du Nathrezim avant d’être aspiré dans l’erlenmeyer d’Ephio. Ce dernier ferma avec empressement le récipient aussitôt que le Nathrezim disparut, et s’assit sur une chaise pour reprendre son souffle et admirer le résultat de ses années de recherche.

La première partie de son plan était achevé : il avait réussi enfermer un démon supérieur dans un récipient. Il avait enfin eu la possibilité grâce à ses recherches, mais ce n’était pas fini.

Après plusieurs semaines à examiner l’erlenmeyer, pour tenter de voir des changements, Ephio passa à la seconde phase de son plan : « boire » le Nathrezim. L’alchimiste but le contenu de l’erlenmeyer, mais, ne voyant pas de changement, il retourna se coucher auprès de sa femme.

Une bruit étrange le réveilla : il était hors de chez lui. Regardant sa maison, il la vit dévoré par les flammes. Il fonça à l’intérieur pour essayer de sauver sa famille. Tout ce qu’il put sauvé fut son fils, sa femme étant malheureusement morte, carbonisé par les flammes. Les autorités publiques pensèrent d’abord à un incendie criminel, mais se rabattirent sur un incendie accidentel.

Dormant chez des amis, Ephio sombra dans la dépression et ses émotions devinrent de plus en plus instables, jusqu’au jour où il leva la main sur son fils. Il ne dormait plus de la nuit,par habitude. Mais ce soir là, la tentation était trop forte à cause de la fatigue, et il sombra dans le sommeil.

Se réveillant comme l’autre fois, il regarda la maison de ses amis brûlé. Tombant à genou, il commença à pleurer : il avait déjà perdu sa femme et maintenant son fils. Maudissant le destin pour l’avoir puni de cette manière, il n’écouta pas les gardes qui lui parlaient. Il se leva et partit dans la forêt.

Plonger dans ses pensées, il sursauta quand il entendit une voix lui dire « Œil pour Œil, dent pour dent ». Regardant autour de lui, il ne vit personne. Quand la voix recommença à lui reparler, il cria à celle-ci de sortir de sa tête. Ephio crut qu’il était entrain de devenir dément.

Soudain une apparition fantomatique du Nathrezim qu’il avait « avalé » apparut en face de lui. Ce dernier lui expliqua qu’il avait pris le contrôle de son corps pendant son sommeil,  pour brûler sa femme et son fils avant de incendier les maisons.

Tentant de frapper l’apparition avec rage, Ephio ne rencontra que le vide, puis les ténèbres tombèrent sur l’alchimiste.

Quelques années plus tard, Ephio mourut de la main d’Arthas qui traversait le bois où habitait l’alchimiste, pour se diriger, vers Lordaeron. Deuillegivre avait non seulement absorber l’âme d’Ephio, mais aussi celle du Nathrezim, les fusionnant ensemble pour ne donner qu’une seul et unique âme.

Un certain temps plus tard.

Ephio fut réanimé en tant que non-mort, un zombie, un être décomposé. Mais il n’était pas revenu seul : le démon, revint avec lui, mais seulement en tant qu’une « deuxième personnalité ». A cause de Ba’al, Ephio devint fou. Il dût servir la Dame noire, après la rébellion des réprouvés, en tant qu’Apothicaire, mais bien sûr Ephio est plus anarchiste que Sylvanas le pensait, et il avait toujours un plan, pour mettre le feu à la scène.



Merci à Sin’zaram, pour m’avoir aidé dans la réécriture ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ephio Mortesoie, l'alchimiste dément
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CaC pour bi-élément feu/terre
» Pandawa multi-élément Ice'
» Eternal-Abyss - Pandawa Tri-Élément lvl 152 (30/08/10)
» Pandawa Tri-Elément Terre/Feu/Air niveau 14x
» Panda multi élément cercle 199 en plein coma éthilique :x

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Collectif Azeroth ( WoW - Firestorm ) :: Backgrounds-
Sauter vers: