Forum du Collectif Azeroth ( WoW - Firestorm )



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 20 le Jeu 3 Nov - 2:39
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
[11/12/2016] As de trèfle.
Pourquoi personne ne veut jouer avec nous ?
Le vote pour un nouveau chef
Idée : Changement de serveur?
Les troubles actuels
QUI VEUX LE RETOUR DE VAN'JIN ?
Octavien Frost "Le Roi de la Nation Libre de Gilnéas"
[03/12/16] Engagez vous sur le Revenge!
Collectif !!!
Un rage quit qui pourrait bien se terminer en quit définitif/RP fermé

Partagez | 
 

 Chronique 11 : Pour Rouillemont... Pour les défunts... Pour BRISER LA LEGION ! (Merci Silum x3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oklan

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 21/07/2016
Localisation : Mur-de-Givre

MessageSujet: Chronique 11 : Pour Rouillemont... Pour les défunts... Pour BRISER LA LEGION ! (Merci Silum x3)    Lun 10 Oct - 22:58

L'île Nord était en état de siège. Après avoir assisté à la mort de
Gel'Ran, les soldats coalisés, maintenant sous le seul commandement de Van'Jin, s'étaient retranchés dans l'ancien village de Rouillemont. A grand renfort d'explosifs, on fit s'effondrer le pont le plus méridional et des pans entiers de colline pour gêner les mouvement des démons en cas d'attaque, et on fortifia les ruines du hameau. Si les coalisés devaient mourir, ce serait ici. Leur flanc Sud sécurisé, les soldats se mirent en formation serrée sur le pont. Dans la brume matinale, alors que le rougeoiement du Soleil de Sang commençait à dévorer le ciel de la péninsule de Tol Barad, ils virent approcher les démons. Des rangs sans fins de gangregardes, de gangrechiens et d'infernos avançaient vers le pont. Des gargouilles impies virevoltaient dans les cieux tandis que des seigneurs de l’effroi contemplaient l'armée et usaient de leurs sombres pouvoirs pour renforcer leurs soldats.

A la tête des démons avançait Akaora, resplendissante d'une sombre beauté dans son armure noire. A mi-chemin, elle lança un ultimatum aux coalisés: servir Sargeras de leur plein gré, ou mourir pour voir leurs âmes torturées pour l'éternité. Van'Jin, le commandant suprême s'approcha, puis hurla son cri de ralliement: "Ensemble nous combattrons, ensemble nous mourrons!" Le cri fut repris en cœur par l'armée coalisée, qui semblait bien maigre comparée à l'ost démoniaque. Akaora eut un sourire sadique, puis pointa le redouté Xhen de sa faux: "ta mission n'est pas finie" déclara-t-elle, et le malheureux se fit à nouveau posséder par les voix démoniaques, Nalfeim maintenant le lien entre le guerrier et la Shivarra.

Akaora et Xhen foncèrent alors sur les rangs serrés des soldats coalisés. A grands coups de décharges de magie gangrénée, de coups de faux et de bouclier, les deux généraux commençaient à avancer. Naragrukh, l'explorateur d'Orzhova, parvint à blesser Nalfeim d'un coup chanceux de fusil. Perdant sa concentration, le démoniste perdit le contrôle de Xhen, qui repris ses esprits. Presque cernée, blessée en plusieurs points, Akaora recula tandis que Nalfeim disparaissait. Une fois hors de portée, elle ordonna l'assaut de ses troupes. Le choc fut effroyable: c'était comme si un raz-de-marée gangréné se heurtait à un rempart d'acier et de bravoure. Nombreux furent ceux qui finirent noyés dans les eaux troubles au dessous du pont, envoyés en contrebas par les coups de boutoirs des soldats démoniaques. Pendant la mêlée, Heril, l'un des plus braves gardien, retourna ses armes contre ses anciens amis. Naragrukh et Van'Jin eurent à l'affronter. Au moment où ils allaient l'immobiliser, une gargouille le saisit lors d'un rase-motte, l'emportant vers l'île Sud.

C'est alors que des son de cors de guerre résonnèrent triomphalement sur les arrières des coalisés et que des trompètes spectrales sonnèrent sur le flanc Sud des démons. Oklan, récemment arrivé par portail sur l'île avec des renforts Loups de Givre, mena une charge de cavalerie pour briser l'élan des démons et donner aux soldats à pied le temps de se regrouper. Les démons, pris entre deux fronts, reculèrent quelques temps.


Van'Jin était fou de joie. Le plan de Oklan avait fonctionné, car les démons refluaient. Pourtant, les trompètes étranges continuaient à résonner au Sud. C'est alors qu'un énorme proto-drake pestiféré sortit des bois, fracassant quelques arbustes morts au passage. Sur sa selle se tenait un être que jamais le troll n'aurait voulu voir à nouveau.
Silumgar fit avancer son fidèle Krork au pas jusqu’au troll, des soldats spectraux protégeant ses arrières. Le nécromant regarda un moment les coalisés le regarder avec un mélanger d’effroi et d'incrédulité. Van'Jin fut plus direct, ramenant le monstre mort vivant sur terre:
"Silumgar... Comment est-ce possible? Gel'Ran avait-t-il donc échoué à te tuer une bonne fois pour toutes?"
"Du calme, seigneur Van'Jin. Je dois ma résurrection à un des vôtres, et je suis venu mettre les talents à votre service."
"Qui?!" Rugit Van'Jin en regardant son armée. "Qui est le traître?!"
"Moi."
La réponse plongea l'armée dans un silence irréel. Oklan s'avança vers le commandant en chef, puis repris la parole:
"J'ai suivit les conseils de mon père. Il m'a dit que Silumgar pouvait nous aider."
"Mais il ne sait que rependre la mort et la folie?! Comment peut-il nous aider."
"En levant pour vous tous les morts de Tol Barad." Répondit Silumgar en descendant de sa monture qui repris son envol. Le spectre en armure se mit à genoux devant le troll: "Mes morts vivants sont à votre service, seigneur Van'Jin. Ordonnez, et ils combattront pour vous." Le trolle plissa les yeux. Derrière lui s'engageait une vive discussion: fallait-il accepter l'aide de cette chose? Qui était ce Silumgar? Naragrukh fit remarquer qu'une armée aussi vaste que tous les morts de Tol Barad allait certainement être utile face aux démons qui se regroupaient déjà. Le chef de la coalition soupira un bon coup. Il savait qu'il le regretterai sans doutes, mais Silumgar lui offrait les effectifs qu'il lui manquait pour menacer les arrières des démons et tenir les flancs de son armée.
"Très bien spectre. Montrez-nous votre loyauté."
"Que dois-je faire seigneur?" Demanda le mort vivant.
"Que tes spectres tiennent les démons en respect sur nos flanc, et qu'ils aident Naragrukh à monter la vieille artillerie navale sur le Surplomb de Largo. Mes soldats tiendront le pont." Au grand étonnement de Van'Jin, Silumgar s'inclina.
"A vos ordres."




Le spectre pris position au centre du village désolé de Rouillemont et se lança dans un long rituel pour lier à son service les âmes et les corps des défunts. Pendant ce temps, l'armée coalisée reforma une ligne de front sur le Pont de Rouillemont, un noyau dur de vétérans de la Dernière Garde tenant le centre, étant donné que l'Ordre de Orzhova avait presque entièrement été exterminé durant les dernières batailles. Oklan et ses loups de givres prient aussi position au milieu de la ligne de bataille, sachant que l'assaut y serait particulièrement dur. Les spectres de Silumgar, qui formaient une première ligne de ralentisseurs, finirent par être vaincus, et des démons ivres de bataille se ruèrent sur le pont, sans cohésion. Des gangrechiens couraient entre les jambes des gangregardes et ensemble, les démons atteignirent la ligne de front véritable repars d'acier qui tenait encore et toujours. Derrière, deux seigneurs de l'effroi incantaient des sortilèges qui rendaient leurs serviteurs enragés.

Le choc fut effroyable. Le courage des mortels fut poussé dans ses derniers retranchements lorsque les bêtes de la Légion Ardente commencèrent à frapper. Xhen fut mis hors combat, et une gargouille ramassa son corps inanimé pour l’amener au Sud lui aussi. Certains soldats, comme le redoutable Ghorr des Loups-de-Givre, repoussèrent leurs assaillants, en envoyant certains se briser au pied du pont. D'autres, comme l'ambassadeur Adaneril, furent grièvement blessés par les lames infernales et les crocs des chiens du chaos. Mais plus encore furent ceux qui n'eurent pas la chance de pouvoir voir une nouvelle aube. Une chasseuse de démons et un assassine se glissèrent sur les arrières des démons pour essayer d'empêcher les nathrézims de lancer leurs sortilèges, mais ceux-ci les repoussèrent en gloussant.

Sur le pont, la situation commença à empirer. Van'Jin se jeta dans la mêlée, se lançant dans une incroyable danse de mort qui laissa derrière lui un groupe de corps sans vie. Oklan libéra ses pouvoirs chamaniques, usant de la rivière pour canaliser les énergies de la vie et soigner les malheureux soldats toujours vivants. Pourtant, les démons venaient encore et toujours. Après avoir triomphé d'une escouade de gangregardes, la chevalière de la mort Warjun et le paladin Vealan, tous deux soldats de la Dernière Garde, eurent à faire face à un imposant infernal. Depuis les arrières, Akaora envoyait ses sbires au massacre, vague après vague. C'est alors qu'il achevait un gangrechien pour protéger son frère d'arme Adaneril que Van'Jin se fit toucher à la cuisse. Enragé par la douleur, il tenta de contre-attaquer, mais le gangreseigneur para son coup à une vitesse impressionnante avant de riposter à la vitesse de l'éclair. Sa hallebarde fusa vers Van'Jin, qui n'arriva pas à l'esquiver...


Van'Jin n'arriva même pas à hurler de douleur lorsque la hallebarde lui traversait le bas-ventre. Un trait du chaos atteignit son assaillant en plein tête, et Gerrik le démoniste ricana. Izumy accouru aux côté de son époux bien mal en point. Les cris d'agonie de ses hommes résonnaient aux oreilles du troll. Aidée par quelques Loups-de-Givre, l'elfe put faire s'éloigner le malheureux troll des combats. Galvanisés par la blessure de leur chef, les guerriers de la Dernière Garde foncèrent dans la mêlée avec une viguer redoublée.
"Adaneril, Oklan!" Appela Izumy. "Il a besoin d'aide!"
Le prêtre et le chaman furent sur eux dès qu'ils purent se débarrasser des démons qui les attaquaient. On réussit à fermer magiquement la plaie au ventre, et un templier offrit sa cape pour qu'on en face un bandage. Dès qu'il ne saignait plus trop, Van'Jin, contre l'avis des autres, repartit à l'assaut. "Ensemble nous combattrons! Ensemble nous mourrons!" Cria-t-il à plein poumons. Le combat continua encore longtemps, mais il semblait que les démons prenaient l'avantage. La voix sépulcrale de Silumgar résonna dans le crâne de Van'Jin: "Repliez-vous, mes morts vont essayer de vous donner le temps qu'il vous faudra..." Le troll grimaça de douleur, puis recula: "On se replie!"
Alors que les coalisés fuyaient vers Rouillemont, un mur de cadavres et de spectres se leva pour couvrir leur retraite. Mais ils ne tinrent pas très longtemps face aux démons galvanisés par leur victoire. C'est alors qu'un des Nathrézim remarqua un elfe seul, le visage masqué, qui se tenait en bout du pont. Avant même que le moindre soldat de la Légion Ardente ne bouge, l'elfe déchaina ses pouvoirs. Un mur de givre incroyablement large se forma devant les démons. Ceux-ci se heurtèrent dessus et commencèrent immédiatement à l'attaquer. Ils leur faudrait une petite heure pour en venir à bout.



Personne ne remarqua l'elfe, mais tout le monde remarqua que l'assaut terrestre des démons s'était arrêté. Les gargouilles plongeaient toujours des cieux, mais les tireurs pouvaient s'en charger. Au centre de Rouillemont, entouré d'une bulle de magie noire, Silumgar continuait de relever encore et toujours les morts pour qu'ils affrontent les démons sur leurs arrières et au Sud. Tout le monde profita du répit pour former une nouvelle ligne de bataille à l'entrée du village, puis pour un peu se reposer. Oklan saisit l'occasion pour se saisir d'une carte. Le pont Sud était barré, signifiant qu'on l'avait fait sauter pour forcer les démons à passer par le pont central. Un détail fit frémir l'orc: le pont Nord! On avait ommis de le détruire. Les morts vivants de Silumgar s'y battaient vaillamment, mais les démons y prenaient l’ascendant. Ralliant à lui ses Loups-de-Givre, Oklan ordonna à ses guerriers de prendre leurs montures, car un nouveau front les attendait.

Les orcs foncèrent sur place, et virent qu'ils arrivaient à point nommé. Les démons, aux ordres d'un infâme seigneur du vide, venaient de faire une percée dans la ligne des morts vivants. Sonnant son cor, Oklan mena la charge. Les orcs repoussèrent les démons avec pertes et fracas, mais Silumgar profita de la situation pour relever les cadavres des guerriers tombés, aussi bien démoniaques que Loups-de-Givre. Avec de tels renforts, les guerriers coalisés purent repousser des vagues et des vagues de démons, mais ceux-ci amenaient des machines de guerre. Un feu d'enfer se déchaina sur les Loups de Givre et les zombies. C'est alors qu'un tir de gros calibre atterrit dans les rangs démoniaques. Naragrukh avait réussit à poster son artillerie, et les pièces navales commencèrent à pilonner les hordes de démons. Usant de sa magie, le chaman ordonna à l'orc de viser le pont pour bloquer le passage aux démons.

Pendant ce temps, à Rouillemont, les coalisés encaissaient une nouvelle charge de la part des démons. Van'Jin et plusieurs vétérants avaient disparut, et rapidement, les soldats reculèrent, se sentant abandonnés. C'est alors que, juché sur son tigre, le commandant en chef mena une charge de cavalerie désespérée sur le flanc Sud de l'assaut démoniaque. Chevaliers d'Orzhova et cavaliers de la Dernière Garde combatirent côte-à-côte alors que leur charge envoyait rouler dans la poussière des dizaines de gangregardes. Van'Jin vit sa course interrompue par le coup d'un infernal qui l'envoya relouer dans la boue sanguinolente et rouvrit sa plaie au ventre. Déjà, la violence de l'assaut était compensée par le nombre, et les démons reprirent leur avance, laissant une poche de soldats aux prises avec des gangrechiens pendant que le gros de l'armée avançait droit sur Rouillemont.

Van'Jin réussit à grand peine à rejoindre ses lignes, mais la situation était à peine mieux qu'avec les chevaliers. Les démons n'avaient pas encore réussit à faire de percées, mais déjà l'assaut des gangrechiens et des gangregardes commençait à être appuyé par des infernaux. La situation devenait désespérée. L'artillerie de Naragrukh pilonnait un point plus au Nord, et le chef troll compris que Oklan devait avoir lui aussi du fil à retordre. Il faudrait tenir le temps qu'il faudrait...

Dans une spectaculaire explosion, le pont Nord se fit pulvériser par une volée d'obus diaboliquement précise. Ghorr en réchappa de justesse, mais certains Loups-de-Givre n'eurent pas cette chance. Mais Oklan savait que la bataille n'était pas encore finie. Il rallia ses hommes, puis repartit à leur tête vers le Sud, laissant la surveillance aux bons soins des morts vivants. La voix de Silumgar résonnait dans tous les crânes morts et tous les ectoplasmes: "Allez mes ombres, massacrez ces usurpateurs!". L'assaut des morts vivants devient de plus en plus intense dans le Sombre Bois, le seigneur noir était libéré du poids des résurrections au niveau du pont Nord. L'artillerie, postée sur le Surplomb de Largo, commença à bombarder les démons qui avançaient vers Rouillemont. Partout sur l'île, les troupes d'Akaora étaient prises d'assaut par des spectres et les cadavres de toutes les victimes de la guerre, démons comme coalisés. La victoire commençait à sembler envisageable.

Pourtant, la ligne de front tenue par Van'Jin était sur le point de céder. La Dernière Garde entra dans la légende ce jour là, ses soldats refusant obstinément de mourir face aux hordes de démons. Olkan eut une idée, et en fit part mentalement à Silumgar, qui accentua la pression au niveau du pond de Rouillemont. Les démons finirent par être coupés de leurs arrières. Pourtant, il en restait suffisamment pour exterminer tout ce qui vivait au village. Les Loups-de-Givre entreprirent alors une large manœuvre de contournement, passant par des brèches dans le village pour frapper le flanc Sud des démons. Alors même qu'un gangreseigneur hurlait son triomphe en brisant un autre chevalier d'Orzhova de sa masse d'arme, les cors de guerre des cavaliers orcs résonnèrent. C'était le signal.

A ce son, les morts vivants effectuèrent une percée violente pour passer le pont, des centaines de cadavres de démons attaquant leurs anciens camarades dans le dos. Naragrukh aussi entendit, et il pilonna sans remords les démons pour couvrir les morts vivants. Pris entre les coalisés qui refusaient de mourir, les cavaliers et les morts, les démons eurent à combattre sur trois front. Les loups frappèrent avec la puissance de la foudre, piétinant des dizaines de démons mineurs et renversant les plus imposants. Les morts vivants parachevèrent le travail, achevant les démons blessés et leur coupant toute retraite. Ceux qui fuirent vers le Nord tombèrent là encore sur le mystérieux mage, qui balaya des dizaines des leurs de ses sorts de givre. Un seul mot décrivait ce chaos: VICTOIRE!




"Victoire..." Pensa Oklan. Mais ça n'en avait pas la saveur. Cette bataille avait le goût de cendre d'une victoire à la Pyrrhus. Il secoua la tête pour repousser cette soudaine tristesse. Il y avait encore à faire. Partout, on entendait les gémissements des blessés. Le jeune chamane vit deux taurens d'Orzhova soutenir un autre chevalier dont les jambes avaient été arrachées par des gargouilles. Il fit un gardienne pleurer sur le corps d'un autre soldat, peut-être un amant ou un frère. Il vit les cadavres animés de certains de ses frères d'arme attendre, une lueur mauve et malsaine dans leurs yeux morts.
"Victoire!" La voix de Silumgar fit sursauter l'orc.
"Je n'appelle pas ça une victoire spectre. J'appelle ça un carnage."
"Les démons sont repoussés et ont fuit jusqu'à leur portail. Nous sommes en sécurité un moment." Répondit le spectre.
"J'ai... j'ai un chose à demander, en contrepartie de mon intervention dans votre résurrection." Commença le chamane, cherchant ses mots.
"En effet. J'ai une dette vis-à-vis de vous, même si j'ai sauvé l'âme de votre père." Répondit Silumgar, sur ses gardes.
"Libérez les âmes des Loups-de-Givres tombés, et laissez moi brûler leurs corps."
Les lueurs spectrales dans la visière de Silumgar s'étrécirent. Il prit un long moment avant de répondre.
"Très bien chaman. Je veillerai à ce que leurs âmes arrivent à bon port." Immédiatement, les zombies de Loups-de-Givre s'effondrèrent, libérés de la magie noire du nécromancien.


Oui, la victoire était amère. Près des deux tiers des survivants étaient morts ou blessés au point d'être surrement des loques d'ici peu. Les soldats de Van'Jin découvrirent avec tristesse la trahison de Héril. Il avait toujours été un exemple pour bon nombre d'entre eux, et à présent, sa légende était trainée dans la boue par les démons. Les templiers d'Orzhva eurent eux aussi droit à de tristes nouvelles. Silumgar leur apprit que Sarlia était morte pour leur donner quelques minutes de plus le jour où Gel'Ran avait lui-aussi sacrifié sa vie. Même les Loups-de-Givre ne furent pas épargnés, car Oklan eut à leur annoncer la dure nouvelle de la mort de Gel'Ran. Non, ça n'avait de victoire que le nom...


Van'Jin claudiqua dans le campement, des bandages autour de ses blessures. Celle à la cuisse allait pouvoir guérir convenablement, mais celle au ventre lui faisait un mal de chien. Adaneril et Oklan s'étaient penché sur son cas, mais la blessure avait été infligée par une redoutables arme démoniaque. Pour rassurer Izumy, on lui avait dit que le troll allait rapidement guérir, mais même le plus optimiste des soldats arrivait à en douter. Le commandant en chef inspectait les blessés. Il observa Silumgar poser sa main griffue sur l'épaule du prêtre Arkénathon d'Orzhova, lui disant qu'il n'avait rien à se reprocher de la mort de Sarlia, qui s'était volontairement sacrifiée elle aussi. Le troll ne put s'empêcher d'avoir une pensée émue pour l'elfe qu'il avait jugé peut-être trop durement. Après tout, elle aussi était morte pour sauver quelques vies de plus.
Silumgar remarqua le troll, et prit congé de l'elfe, le laissant à ses méditations. Il alla droit sur le troll.
"Au rapport seigneur."
"Parlez." Répondit Van'Jin.
"Les démons ont quitté l'île, mes morts vivants ont massacré les retardataires qui n'ont pas pu prendre leur portial pour fuir."
"Bien." Le chef troll se permit un sourire. Oui, aussi fou que ça puisse paraître, ce maudit spectre leur avait quand même sauvé la vie en leur donnant une armée plus vaste encore que celle qui avait envahit l'île pour lutter contre la Ligue des Ombres... "Veillez à ce qu'aucun démon ne passe inaperçue."
"Votre verbe est mon ordre. Tous ceux qui poseront leur pieds ici finiront comme les autres."
"Morts?"
"Non seigneur. A genoux devant moi!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quel'Thalos Soleran

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 22/07/2016

MessageSujet: Re: Chronique 11 : Pour Rouillemont... Pour les défunts... Pour BRISER LA LEGION ! (Merci Silum x3)    Lun 10 Oct - 23:08

Des darons comme ça on en fait plus :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oklan

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 21/07/2016
Localisation : Mur-de-Givre

MessageSujet: Re: Chronique 11 : Pour Rouillemont... Pour les défunts... Pour BRISER LA LEGION ! (Merci Silum x3)    Lun 10 Oct - 23:16

Toi aussi tu l'as relu ?
Putain... J'ai adoré cet épisode...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quel'Thalos Soleran

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 22/07/2016

MessageSujet: Re: Chronique 11 : Pour Rouillemont... Pour les défunts... Pour BRISER LA LEGION ! (Merci Silum x3)    Lun 10 Oct - 23:28

Je BANDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silumgar

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: Chronique 11 : Pour Rouillemont... Pour les défunts... Pour BRISER LA LEGION ! (Merci Silum x3)    Mar 11 Oct - 9:39

Je prends ça bien qu'on aime relire ce que j'écris ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destan

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 17

MessageSujet: Re: Chronique 11 : Pour Rouillemont... Pour les défunts... Pour BRISER LA LEGION ! (Merci Silum x3)    Mar 11 Oct - 11:08

C'est.genial ça.fais encore une relecture (je relis tous 20fois :3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique 11 : Pour Rouillemont... Pour les défunts... Pour BRISER LA LEGION ! (Merci Silum x3)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique 11 : Pour Rouillemont... Pour les défunts... Pour BRISER LA LEGION ! (Merci Silum x3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tuto pour crée une voiture pour tdu
» Un p'tit décors pour mes nains...Et un pour mon ami des CV !
» conseils pour un effet brillant.
» Un pour le flood et flood pour tous !
» 2 procès pour 1 méfait : conseil pour gagner les procès.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Collectif Azeroth ( WoW - Firestorm ) :: Chronologie :: Les Loups de Givre-
Sauter vers: