Forum du Collectif Azeroth ( WoW - Firestorm )



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 20 le Jeu 3 Nov - 2:39
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
[11/12/2016] As de trèfle.
Pourquoi personne ne veut jouer avec nous ?
Le vote pour un nouveau chef
Idée : Changement de serveur?
Les troubles actuels
QUI VEUX LE RETOUR DE VAN'JIN ?
Octavien Frost "Le Roi de la Nation Libre de Gilnéas"
[03/12/16] Engagez vous sur le Revenge!
Un rage quit qui pourrait bien se terminer en quit définitif/RP fermé
Collectif !!!

Partagez | 
 

 [01/10/2016] Pas de panique Amethias, la cavalerie est arrivée!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Silumgar

avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 24/07/2016
Age : 20

MessageSujet: [01/10/2016] Pas de panique Amethias, la cavalerie est arrivée!   Dim 2 Oct - 1:15

Une grosse semaine après le départ des Rochenoire, un grunt Loup-de-Givre découvrit dans les collines le corps sans vie d'un Sire-Tonnerre. Une lettre était attachée à son cou, portant le sceau des rochenoire. "Chef Oklan, en vue de la livraison d'arme et d'armures, je pense qu'il serait préférable que vous puissiez venir. Cela montrerait aux soldats des deux camps que nous savons être raisonnables. Bien à vous." C'était signé Charcarok.
       Le jour convenu, les Loups-de-Givre comme les Rochenoires étaient là, les derniers avec des worgs chargés d'armes et d'armures diverses. Oklan était là lui aussi, ce qui emplit le vieux capitaine de fierté. Au moins, il était sage. Le chaman et le guerrier discutèrent un moment de cette sagesse, les deux manifestement très tendus. Le chef Loup-de-Givre jugeait que des armures de fer et d'acier étaient peu utiles dans les désolations glaciales. Un de ses guerriers renchérit qu'une armure n'arrêtait pas une lance traîtresse. Charcarok corrigea que feu Garad aurait surement bien aimé avoir une armure lorsque le Loup de Fer l'avait assassiné. Finalement, les Loups-de-Givres récupérèrent la marchandise. Pour la prochaine commande, Oklan demanda surtout des fourrures. Ca n'était pas la spécialité des Rochenoire, mais il fallait se satisfaire de ce qui se proposait. De toute manière, on pourrait bien glisser quelques armes non? Oklan fit emporter les armes dans Croc-de-Pierre, puis guida pendant plusieurs jours dans le blizard pour leur offrir un premier payement en quelques sortes.
          Les Loups-de-Givre faisaient don aux Rochenoire d'un ancien bunker de la Horde de Fer abandonné depuis la fin de la guerre à Givrefeu. Enfin, la guerre ouverte: les escarmouches avec les Sires-Tonnerre éclataient toujours. Charcarok fut très honoré d'un tel don, surtout que dormir dans des tentes cachées dans une fosse volcaniques n'étaient pas trop son fort. Les autres rochenoires aussi apprécièrent beaucoup leur nouveau 'chez-eux'. En vue d'un futur payement, Charcarok et Oklan négocièrent un marchandage du genre matériel contre nourriture. Une fois le futur lointain en vue, Charcarok envoya ses gars chercher le matériel laissé au repaire secret. L'armée Poing-de-Fer avait un voyage à effectuer. En effet, il s’avérait que l'elfe affranchit, Alarath, surnommé 'le futé' de temps à autres par la troupe, avait une sœur qu'il avait du abandonner contre son gré lorsque Charcarok et ses soldats avaient déserté. Il gardait depuis ce jour l'espoir qu'elle soit encore vivante. Ayant déjà perdu sa famille, Charcarok savait au combien il était dur de perdre la sienne, aussi avait-il commencé à préparer un plan d'expédition pour la fonderie. Vue qu'elle était lourdement endommagée par les bombardement et loin du front dans les jungles de Tanaan, sans parler de l'état lamentable des Quais de Fer, la Fonderie était en ces temps là à moitié déserte. Habituellement, les Rochenoire corrompus se servaient de l'ancien réseau ferroviaire pour envoyer au front tout ce qu'il pouvaient encore, comme des armes lourdes ou de la chair à cannon. Il était donc possible de tenter une infiltration.
         Après un bon mois de voyage, la petite troupe était en vue des remparts à moitié effondrés de la Fonderie. Alarath étant le plus discret, il élimina quelques sentinelles gangrénées aussi silencieusement qu'efficacement, libérant un passage vers la Fosse. Une fois dedans, Charcarok ordonna à Alarath et deux de ses soldats d'essayer de trouver la sœur (en l’occurrence, se furent Grishnaa et Ragnad qui y allèrent). Pendant ce temps, Charcarok partait avec Corkhail pour essayer de voler deux-trois choses dans un vieil entrepôt qui, à leur souvenir, tenait encore debout à leur départ.

Charcarok et Corkail avançaient lentement vers leur objectif. Aucun garde en vue... Le chaman fermait la marche, prêt à toute éventualité. L’entrepôt était à moins de trente mètre d'eux, de l'autre côté d'un pont de chemin de fer. Plus que vingt mètres. Charcarok se jeta droit sur la porte de bois desséché, qui céda sous l'imact de son corps engoncé dans sa lourde armure noire. Tandis que le capitaine se remettait debout, Corkhail jetait un coup d'oeil à l'intérieur. Vide...
"C'est raté..." Gromella Charcarok en se relevant.
"Domage." Commenta Corkhail.
Alors que les deux orcs allaient s'en aller, quelqu'un fit tomber quelque chose dans leur dos. Ils se retournèrent lentement, armes en main.


Ce qui sortait des ombres était une orc. Une jeune orc verte... Charcarok sentit se dessiner sur ses lèvres un sourire cruel. Enfin une qui allait payer pour les autres, une qui allait payer pour tous ces braves gars transformés en monstres. Il lui posa une seule question, les autres n'étant qu'un moyen de bien lui faire comprendre qu'elle allait prendre pour les autres: quel est ton nom? Elle s’appelait Garra, mais avant que Charcarok n'abatte son hachoir, elle leur apprit, à lui et Corkhail, qu'elle n'était pas démoniste. Gul'dan avait voulu la donner en pâture aux démons, elle et d'autres, mais la jeune orc avait réussi à fuir. Maintenant, elle était en cavale. Charcarok était d'avis de lui couper la tête quand même, elle était verte après tout, mais Corkhail le retint. Il sentait qu'elle ne mentait pas. Et puis, il était peut-être temps aux Rochenoires de faire preuve de la même pitié que les Loups-de-Givre. Après tout, eux aussi étaient des parias maintenant. Charcarok regarda un long moment Garaa et lui déclara qu'elle pourrait venir avec eux, mais à la moindre incartade, sa tête finirait au bout d'une pique.
C'est alors que Grishnaa fit irruption dans le hangar. Ils avaient retrouvé l'elfe, mais les gardes étaient en train de rappliquer. Charcarok, Garaa et Corkhail, accompagnés de Grishnaa, sortirent en courant pour rejoindre les autres. Effectivement, il y avait des gardes qui rappliquaient, leurs yeux brillant d'une énergie malsaine. La fière armée de Poing-de-Fer fonça dans un autre hangar où une vieille draisine reposait. S'ensuivit une fuite mouvementée par les rails, qui s'acheva par une sortie dans la cambrousse pour perdre les poursuivants. Une fois hors de vue, Grishnaa proposa de faire une pause, bien accueillie par toute la troupe.
          Charcarok présenta aux autres la jeune Garaa et la laissa discuter avec eux pour rencontrer la fameuse soeur. Elle était amaigrie par le traitement des esclaves dans la Fosse, mais elle arrivait encore à marcher. Son frère était à ses côté, couvert de sang impie. Elle répondait au nom d'Amethias... Et manifestement elle ne savait pas faire grand chose: elle ne maniait pas les armes, n'utilisait pas de magie, etc. Ceci dit, Charcarok n'y croyait pas trop: la Horde ne pouvait pas envoyer une elfette inutile sur le front. Ceci dit, il n'était pas nécessaire de la brutaliser, aussi ne dit-il rien. Pendant ce temps, les autres apprenaient un peu mieux qui était Garaa, sorcière Ombrelune de 18 ans. Charcarok rassembla alors sa troupe: il était temps de rentrer à Givrefeu.
       Le voyage de retour se fit sans incident bien heureusement, et les rochenoire se mirent immédiatement à chasser les sabots fourchus de la région pour remplir leurs cotas de fourures et autres biens manufacturés. Sarnek des Loups-de-Givre leur fit peu après leur retour parvenir une cargaison de nourriture qui fut bien accueillie par les ventres affamés. Le futur semblait radieux pour l'armée de Poing-de-Fer: des alliés loyaux, un 'chez soi'... Charcarok se permit à rêver à une nouvelle fonderie construite à partir de ce petit bunker. On a bien le droit de rêver non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[01/10/2016] Pas de panique Amethias, la cavalerie est arrivée!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» test de panique au corps-à-corps
» immunisé a la panique (?)
» Nouveau site !! Panique au casino !!
» [RCH] Mes recherches 2016/2017
» Tests de Panique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Collectif Azeroth ( WoW - Firestorm ) :: Chronologie :: L'Armée de Poing-de-Fer-
Sauter vers: